Cet article date de plus de 3 ans

Mobilisation contre la fermeture du guichet SNCF de la gare de Die (Drôme)

Une centaine de cheminots et d'habitants du Diois ont manifesté ce samedi 28 avril à l'appel de la CGT devant la petite gare de Die, dans la Drôme. Un rassemblement organisé pour protester contre la fermeture du guichet SNCF annoncée pour le 1er juin prochain.
© Creative Commons
"C'est une bataille pour le bien commun, pour des services publics de proximité". Un mot d'ordre qui depuis des mois s'inscrit dans la bataille du rail. Une bataille d'envergure nationale, et qui ce samedi 28 avril, trouvait un écho tout particulier dans le village de Die, dans la Drôme.

Le 1er juin prochain, la SNCF va fermer le guichet de la gare dioise. Une décision qualifiée de "scandaleuse" par la CGT et le syndicat cheminot Ligne de Die-Ligne de Vie qui appellent à un rassemblement. Pourquoi scandaleuse ? Parce que, selon le syndicat, "la gare génère un chiffre d'affaire de plus de 300.000 euros par an". Et parce que l'an prochain, c'est le guichet SNCF de la gare de Crest qui disparaîtra à son tour.



Le syndicat CGT de Livron, La Voulte et Vallée de la Drôme dénonce la ligne de conduite de la SNCF visant à "laisser s'asphyxier les lignes dites non-rentables, et à se désengager du financement des lignes secondaires". Dans la Drôme, la ligne Livron-Veynes est particulièrement menacée.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports