Plusieurs centaines de motards manifestent à Montélimar contre la future limitation à 80km/h

Les motards en colère, contre la limitation de vitesse à 80 km/h, le 17 février à Montélimar (Drôme) / © F3 RA
Les motards en colère, contre la limitation de vitesse à 80 km/h, le 17 février à Montélimar (Drôme) / © F3 RA

"Une mesure inutile". "Une limitation encore plus dangereuse pour ceux qui circulent à moto". "De la sécurité rentière". Entre 100 et 200 motards ont manifesté samedi 17 février aux alentours de Montélimar, dans la Drôme, pour dire non à la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

Par Aude Henry

Un défilé et un concert de klaxons étaient organisés ce 17 février après-midi, dans les rues de Montélimar. Un rassemblement de plus de 300 véhicules, majoritairement des motos, pour dire non à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Mesure qui pourrait prendre effet le 1er juillet.

Et les raisons ne manquent pas pour dénoncer la mesure, aux dires des motards.
Certains estiment que cette limitation pourrait s'avérer encore plus dangereuse pour leur sécurité que l'actuelle à 90 km/h : "limiter la vitesse à 80 km/h, c'est pire que tout. Parce qu'il y aura plus de risque pour que celui qui ne respectera pas cette limitation, nous emboutisse".
D'autres parlent d'une mesure de "sécurité rentière", craignent déjà la hausse des contrôles sur les routes, et les verbalisations.

Dans la presse régionale, un encart du comité interministériel justifiant cette mesure de sécurité routière : en abaissant la vitesse d'1%, le nombre d'accident diminuerait de 4%.
Un calcul rejetté par les motards, emmenés notamment par les sections drômoises de 40 millions d'automobilistes et de la Fédération des motards en colère. "Tenir compte d'une formule mathématique tirée d'un rapport norvégien datant de 30 ans, cela nous paraît très aléatoire".




Sur le même sujet

Romain Bardet donne son nom à 2 parcours cyclo dans le Cantal

Les + Lus