Un producteur de Grignan (Drôme) porte plainte contre l'UE à cause du réchauffement climatique

Une plainte a été déposée contre l'Union Européenne par plusieurs personnes, dont un producteur de lavande de Grignan dans la Drôme. L'UE ne protégerait pas assez les droits fondamentaux, les traditions et les moyens de subsistance des plaignants.

Un champ de lavande desséché dans la Drôme
Un champ de lavande desséché dans la Drôme © Peoples Climate Case
10 familles, venant de 8 pays ont déposé plainte contre l'Union Européenne devant le Tribunal européen, pour sa politique climatique "insuffisante" avec déjà des impacts dramatiques sur leurs moyens de subsistance, agricoles ou touristiques. Ces plaignants se sont regroupés sous l'appellation des "People's climate case".


Drôme : gel tardif et sécheresse sur la lavande


"Ces 15 dernières années il y a des aléas climatiques qu'on ne voyait jamais", explique à l'AFP Maurice Feschet, 72 ans, dont le fils Renaud a repris l'exploitation familiale de lavande à Grignan, dans la Drôme provençale.

La famille Feschet (Drôme) porte plainte contre l'UE. Photo : Peoples Climate Case
La famille Feschet (Drôme) porte plainte contre l'UE. Photo : Peoples Climate Case


"Pour donner une idée, de 2009 à 2016, mon fils a perdu quasiment 44% de son revenu par rapport aux aléas climatiques. Sur trois ans, il y a eu une sécheresse, l'année d'après des inondations puis des gels de printemps", poursuit le paysan retraité qui se bat aussi pour son petit-fils Gabriel, 3 ans.

"Mon fils se pose la question de savoir s'il pourra finir sa carrière et le petit-fils, n'en parlons pas...".

La famille Feschet (Drôme) porte plainte contre l'UE

 

La plainte adressée au Tribunal européen affirme que l'objectif actuel de l'Union Européenne de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990, est insuffisant par rapport à la nécessité réelle de prévenir les changements climatiques.


Ces objectifs seraient insuffisants pour protéger leurs droits fondamentaux à la vie, à la santé, et à la propriété.

L’action est coordonnée par le Réseau Action Climat, qui fédère les associations impliquées dans la lutte contre les changements climatiques.


D'autres familles portent plainte en Europe
 
  • Portugal: des incendies détruisent la forêt

Armando Carvalho a vu ses quelque 12 hectares de forêt dans la région de Santa Comba Dao, dans le centre du Portugal, détruits par le feu l'an dernier.

"Ce qui s'est produit en octobre 2017 est une situation extraordinaire. Or ces situations extraordinaires tendent à devenir normales. Elles montrent clairement les conséquences que peuvent avoir les changements climatiques sur la sécurité des biens et des citoyens dans l'espace européen".

  • Alpes italiennes: la disparition des glaciers
Dans le parc national du Grand Paradis des Alpes italiennes, la famille Elter gère un petit gîte, attirant les touristes grâce à l'escalade sur glace. Mais l'activité devient dangereuse avec la baisse des températures.

"La fonte des glaciers, réserve d'eau douce et notre seul revenu pendant la saison hivernale, ne touche pas que nous."

  • Roumanie : l'élevage dans la montagne de plus en plus dur
"Il n'y a plus de printemps ni d'automne. Après l'été, on entre directement en hiver. Avec mon troupeau, je dois monter à une altitude de plus en plus élevée", relate à l'AFP Petru Vlad. Chaque année en mai, sa famille et lui montent une centaine de moutons et de vaches dans la montagne roumaine pour l'été.

"Là, je suis à 700 mètres d'altitude mais s'il ne pleut pas bientôt, je vais devoir monter encore plus haut. La végétation aussi a changé, il n'y a plus que de l'herbe avec des racines dures, qui résistent mieux à la sécheresse."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
climat environnement société europe politique tourisme économie agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter