Réforme des retraites : dans la Drôme, des milliers de personnes défilent à Valence et Montélimar

Pour la seconde journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites, environ 5 700 personnes ont défilé à Montélimar dans la Drôme. Il y a aussi du monde dans les rues de Valence.

La deuxième journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement d'Elisabeth Borne a jeté des milliers de personnes dans la rue dans la Drôme mardi 31 janvier 2023. 

Douze jours après la première journée de mobilisation du 19 janvier, les Drômois ont une nouvelle fois répondu en nombre à l'appel des syndicats pour dire leur opposition au recul de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans. 

5 800 manifestants à Montélimar

Selon les chiffres de la police, il y avait ainsi 9 200 personnes dans le cortège à Valence dans l'après-midi, mais aussi 5 800 manifestants à Montélimar, 480 à Romans-sur-Isère.

Comme le note France Bleu, dans ces trois villes, la hausse est très nette par rapport aux chiffres du 19 janvier où il y avait eu "seulement" 4 200 manifestants à Montélimar et 300 à Romans-sur-Isère. En revanche, à Valence, le nombre de personnes dans la rue est équivalent à ce qui avait été enregistré lors de la première journée de mobilisation. 

De manière générale, les départements de la Drôme et de l'Ardèche ont tous deux enregistré une hausse notable de la mobilisation contre le projet de réforme ce 31 janvier. En Ardèche, les cortèges d'Annonay ou d'Aubenas étaient ainsi nettement plus fournis qu'il y a douze jours.

Au total, ce sont plus de 30 000 personnes qui ont manifesté dans les deux départements, soit environ 5 000 de plus. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité