VIDEO. Quand le cheval devient kinésithérapeute pour soigner les corps blessés

Publié le

Retrouver les sensations de la marche grâce au cheval. Dans la Drôme, une kinésithérapeute utilise la plus noble conquête de l'homme pour aider ses patients à oublier leurs douleurs. Découvrez l'hippothérapie : c'est bon pour le dos, par exemple.

On connaissait déjà l'équithérapie, qui consiste à utiliser les chevaux pour soigner le psychisme. On découvre désormais l'hippothérapie, qui utilise le cheval pour reproduire le mouvement de marche de l’humain.  Dans la Drôme, Emilie Dessomes est une jeune kinésithérapeute qui bouscule les codes en mettant ses patients en selle.

Le pied à l'étrier pour oublier la douleur

l ne s'agit pas de balades champêtres, mais bien d'exercices effectués à dos de cheval. Ils permettent de solliciter plus efficacement les muscles du corps de ses patients. Comme Catherine qui souffre d'une sciatique et a constamment mal au dos. Faire des étirements assise sur le dos d'un cheval la soulage indéniablement. "Physiquement, ça me fait du bien et psychologiquement, le contact avec l'animal est très agréable".

Même constat pour Antoine, retraité atteint de la maladie de Parkinson et qui se plaint de fréquentes contractures musculaires. Aujourd'hui grâce à cette séance de soins "équestres" il se sent mieux. "Je me suis fait pas mal de fractures et des tassements vertébraux. Depuis un an que je pratique cette hippothérapie, ça va beaucoup mieux et je n'ai pratiquement plus mal" constate-t-il.

Hippothérapie en Drôme ©France Télévisions

Le cheval, éponge de nos émotions

De son côté, le compagnon à sabots ne fait pas que de la figuration. Tel un psychologue, il ressent vos émotions. "Ce qui est intéressant, c'est que lorsque les patients ne se sentent pas bien, qu'ils sont stressés, on le voit tout de suite sur le cheval", souligne la kinésithérapeute. "Et donc je vais régulièrement rappeler aux patients de respirer et de se détendre". 

Le cheval a notamment rendu espoir à Sylviane, en fauteuil roulant depuis sept ans et qui a retrouvé une forme de mobilité grâce à l'hippothérapie. "Ca m'a boostée, ça m'a permis de me dire vas-y, bouge-toi !". Aujourd'hui, elle marche à nouveau, et se sent plus libre que jamais !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité