Drôme : interpellé pour s'être filmé à plus de 270 km/h

Le jeune homme conduisait une Audi RS3 équipée d'un moteur de 400 chevaux. Il a atteint 283 km/h sur l'autoroute A7. / © FTV
Le jeune homme conduisait une Audi RS3 équipée d'un moteur de 400 chevaux. Il a atteint 283 km/h sur l'autoroute A7. / © FTV

Un jeune homme a été interpellé dans la Drôme, ce mercredi 25 septembre, après avoir conduit à plus de 270 km/h sur une route nationale. Il s'est trahit par une vidéo sur les réseaux sociaux qu'il a lui-même posté. 

Par Mathieu Boudet

7h25, samedi 21 septembre, route nationale 7, entre Montélimar et Malataverne (Drôme). Une voiture passe à plus de 270 km/h. L'automobiliste sera interpellé ce mercredi 25 septembre, non parce qu'il s'est fait flasher par un radar, mais parce qu'il a publié sa performance sur les réseaux sociaux !

 

"Addict à la vitesse"


Il roulait très vite, et en plus il roulait... D'une seule main. L'autre main, et sûrement une partie de son attention, étaient occupé à filmer sa performance. Le compteur affiche alors 274 km/h.  Le conducteur échappe alors à tout contrôle, mais se trahit lui-même en postant la vidéo de sa pointe sur les réseaux sociaux.​ La video circule, jusqu'à tomber dans l'escarcelle de l’escadron départemental de sécurité routière de la Drôme, qui l’a analysée pour découvrir le pilote. L’individu, drômois de 24 ans qui travaille dans un garage, a été interpellé ce mercredi 25 septembre au matin. Il se dit "addict à la vitesse" et rouler vite serait "son seul moyen d’apaisement", rapporte Patrick Martinez, commandant de l’escadron.


 

D'autres videos retrouvées


Dans son téléphone, les gendarmes découvrent plusieurs dizaines de vidéos similaires, dont l'une, réalisée le 15 février dernier, où le compteur de la voiture affiche 283 km/h sur l’autoroute A7. Les enquêteurs prévoient d'analyser l’ensemble des vidéos afin d'identifier le lieu, la date et l’heure de chaque infraction, pour engager des poursuites judiciaires. La garde à vue du jeune homme devait être levée après quelques heures, mais il sera poursuivi pour "mise en danger de la vie d’autrui".


Le véhicule, une Audi RS3 achetée entre 50 et 60 000 euros en début d’année déploie 400 chevaux. Il a été immédiatement confisqué. Mais paradoxalement, dans l’attente de son jugement, le jeune homme conserve son permis de conduire.
 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus