• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“Gilets jaunes”: à Valence, le préfet s'attend à des centaines de casseurs

Lors de la manifestation à Bourges le 12 janvier dernier, entre 7 et 8 000 manifestants s'étaient rassemblés, dont dont 6 à 700 casseurs selon la préfecture. / © Richard Brunel / Maxppp
Lors de la manifestation à Bourges le 12 janvier dernier, entre 7 et 8 000 manifestants s'étaient rassemblés, dont dont 6 à 700 casseurs selon la préfecture. / © Richard Brunel / Maxppp

Suite à un appel lancé sur les réseaux sociaux pour réunir des manifestants de la grande région à Valence, entre 8 000 et 10 000 manifestants pourraient s'y retrouver, dont quelques 700 casseurs selon le préfet de la Drôme, qui a répondu à nos questions.

Par Mathieu Boudet


Selon la préfecture de la Drôme, entre 8 000 et 10 000 personnes pourraient se rassembler à Valence pour une manifestation de "Gilets jaunes" samedi 2 février. L'appel a été lancé sur les réseaux sociaux, notamment par le biais de 2 comptes de la région dans la communauté sur Facebook, pour réunir des manifestants de la grande région voire au-delà à Valence.
 


 

10% de casseurs selon le préfet


Le préfet de la Drôme a pris des mesures spécifiques pour cette manifestation non validée par la préfecture. En se référant à la précédente manifestation de province à Bourges, il craint la présence d'environ 10% de casseurs parmi les manifestants. "Il y avait entre 7 et 8 000 manifestants, et 6 à 700 casseurs", explique-t-il. Dans ce contexte, il recommande aux valentinois d'éviter le centre-ville : "Nous aurons des gilets jaunes de l'extérieur, qui ne connaissent pas Valence", prévient-il, évoquant des personnes moins pacifiques que les "gilets jaunes" valentinois, dont certains n'ont pas souhaité prendre part à l'organisation de cette manifestation.

 
Prefet drome



 

Un dispositif adapté


Pour prévenir tout débordement, le préfet compte filtrer des accès au centre ville, et disposera d'un nombre de forces de l'ordre "au moins égal à celles mobilisées pour la venue du président de la République", jeudi 24 janvier. Emmanuel Macron avait notamment participé à un débat citoyen à Bourg-de-Péage. 

Alors que la municipalité de Valence a retiré du mobilier urbain pouvant servir d'armes improvisées par des casseurs (comme les grilles au pied des arbres) le préfet recommande également aux commerçants du centre-ville de fermer leurs enseignes.
 
Prefet Drôme commerces


 

Une ville à l'arrêt


Selon le maire de Valence, la ville va être "mise sous cloche" le temps de la manifestation. Pour la première fois depuis le début du mouvement, le marché du samedi matin n'aura pas lieu. Le péage de l'autoroute A7 devrait être fermé à la circulation et les transports en commun seront fortement diminués. Les animations du centre-ville sont toutes annulées et le rassemblement du rallye Monte Carlo prévu initialement au Champ de Mars est transféré au stade Pompidou.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Top 14 : Franck Azéma analyse la défaite de l'ASM en finale contre Toulouse

Les + Lus