Une marche blanche contre les violences dans un quartier de Valence (Drôme), après une série de règlements de comptes

Une marche blanche était organisée contre les violences dimanche 7 février dans le quartier du Plan à Valence (Drôme) par un collectif d'habitants. Dans une longue série de réglements de comptes, une mère et son fils de 21 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Après une longue série de meurtres et de règlements de comptes autour d'un quartier de Valence (Drôme), un collectif d'habitants organisait une marche blanche pour montrer leur opposition à toute forme de violence, dimanche 7 février.
Après une longue série de meurtres et de règlements de comptes autour d'un quartier de Valence (Drôme), un collectif d'habitants organisait une marche blanche pour montrer leur opposition à toute forme de violence, dimanche 7 février. © H. Chapelon / FTV

Une marche blanche rassemblant plusieurs dizaines de personnes était organisée par un collectif d'habitants de Valence (Drôme), "Les mamans indignées", après une série de meurtres et de réglements de compte qui ont fait 3 victimes au total. "Il est temps pour nous de reprendre les choses en main et de manifester notre volonté de vivre ensemble" a lancé l'une des organisatrices au départ de la marche.

Après un double meurtre les 31 janvier et 1er février dernier, "il y a de l'inquiétude. Il y a de la peur. Beaucoup de gens ont peur, et ne viendront pas aujourd'hui parce qu'ils ont peur. Il y a de la résignation. Beaucoup de gens pensent qu'on ne peut rien faire. Il est inacceptable d'accepter la mort de nos enfants" affirme Julie, membre du collectif.

Le premier meurtre

Une mère et son fils de 21 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire vendredi 5 février dans cette série d'affaires.

Tous les deux font partie de la famille d'un jeune assassiné à Bourg-lès-Valence l'été dernier. Le gérant du snack de l'avenue Jean Jaurès, le "Chicken's Mix", âgé de 25 ans, a été tué par balles en plein jour, dimanche 14 juin alors qu'il était assis sur sa terrasse. Le tireur, casqué et cagoulé, aurait visé la tête. La victime était "connue depuis longtemps par les services de police et de justice" pour des affaires de violences selon le parquet.

Deux frères abattus par balle

Deux frères de 30 et 37 ans ont ensuite été abattus, dimanche 31 janvier et lundi 1er février dans leurs voitures, à Valence dans le quartier du Plan et à Bourg-lès-Valence. 

La première victime est morte, son corps criblé de "quatre ou cinq impacts d'arme à feu" selon le parquet de Valence.

La mère et son fils arrêtés

La mère et le fils sont donc soupçonnés d'avoir participé à l'organisation des deux meurtres de dimanche et lundi, en représailles à celui de cet été. Il s'agirait de la mère et du frère de la première victime, gérant du snack.

La marche blanche était organisée à partir de 14h ce dimanche.

Marche blanche à Valence contre les violences

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers