Valence : l'ivresse sur la voie publique sera verbalisée

La ville de Valence a décidé de verbaliser à son tour les personnes qui seront arrêtées en état d'ébriété sur la voie publique. Il en coûtera 150 euros à chaque contrevenant . 

L'ivresse sur la voie publique a un coût et elle sera désormais sanctionnée. Le conseil municipal de Valence a voté la délibération lundi soir. Les personnes arrêtées en état d'ébriété dans les rues de la ville seront verbalisées. Il leur en coûtera 150 euros.

Nicolas Daragon, le maire de Valence, a fait valoir que le temps passé par les policiers municipaux à accompagner les personnes éméchées jusqu'au urgences, puis en cellule de dégrisement, représentait parfois jusqu'à quatre heures d'intervention. Une mission qui représente donc un coût pour la collectivité, jusqu'à 3000 euros par mois.
 
France Bleu Drôme-Ardèche rapporte le propos du maire de Valence au conseil municipal : "C'est un vrai poids pour la commune. Il n'y a pas de raisons que ce soit le citoyen qui paie".

Avant Valence, Roanne avait déjà pris une telle mesure. Depuis le 1er janvier 2018, les personnes en état d'ivresse manifeste dans la rue doivent s'acquitter d'une amende de 120 euros, en plus de l'amende de 150 euros prévue par le code de la santé publique.      


L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité