• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections régionales en Rhône-Alpes-Auvergne: le MoDem Patrick Mignola ira avec Laurent Wauquiez Les Républicains

Le chef de file du MoDem en Rhône-Alpes-Auvergne, Patrick Mignola, vient d'officialiser son union avec le candidat Laurent Wauquiez Les Républicains / © France 3
Le chef de file du MoDem en Rhône-Alpes-Auvergne, Patrick Mignola, vient d'officialiser son union avec le candidat Laurent Wauquiez Les Républicains / © France 3

Le chef de file du MoDem en Rhône-Alpes-Auvergne, Patrick Mignola, vient d'officialiser son union avec le candidat Les Républicains. Il y a un mois, ce Savoyard avait pourtant dit qu'il partirait seul aux régionales, jugeant Laurent Wauquiez trop à droite.

Par France 3 Alpes avec AFP

"Ça peut être une surprise pour vous mais ça ne l'est pas pour nous", a justifié d'entrée de jeu Patrick Mignola lors d'une conférence de presse, ce vendredi 24 juillet, sur une péniche à Lyon avec le secrétaire général des Républicains.

Certes, "les choses n'allaient pas de soi", mais "on a voulu donner une chance à l'union" car il y a "un besoin d'alternance" dans ces régions Rhône-Alpes et Auvergne dirigées par la gauche depuis 11 ans, a-t-il ajouté.

Mi-mai, le maire MoDem de La Ravoire (Savoie) disait pourtant: "à notre droite, il y a un discours ultra-clivant qui prête le pas aux rassemblements homophobes, europhobes et islamophobes. C'est sûr que si la campagne part là-dessus, ça ne nous va pas".

Mais, Laurent Wauquiez a pris soin d'aplanir son image et de répondre sur au moins un point. "Qu'est ce qui m'est reproché? D'abord ma position sur l'Europe", lui qui souhaite "remettre un noyau dur" au sein de l'Europe des 28. Mais "nos visions pourront s'additionner", a assuré le député de Haute-Loire car "on est tous d'accord pour dire que quand on a une région comme Rhône-Alpes-Auvergne elle doit être l'un des coeurs de la coopération européenne avec les régions autour de nous".

Les Républicains avaient déjà obtenu le ralliement de l'autre parti du centre, l'UDI, en juin dans le cadre d'un accord national. La composition des listes sera dévoilée en octobre.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus