• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'Etablissement Français du Sang crée les médicaments de demain à Saint-Ismier

© Loïc Blache
© Loïc Blache

Ce vendredi 25 septembre, l'EFS, l'Etablissement Français du Sang, a officiellement inauguré, à Saint-Ismier, près de Grenoble, sa plateforme de production de médicaments de thérapie innovante. 

Par Sophie Pellerin

Généralement, on associe l'ESF au don du sang, aux transfusions. On ignore souvent qu'il ne s'intéresse pas qu'aux globules mais aussi aux cellules. Sur sa plateforme de Saint-Ismier, on est au coeur de cette seconde activité. Car les médicaments de thérapie innovante, les MTI, ne sont pas des gélules, des pilules mais bien des cellules et des tissus humains. Manipulés par les chercheurs, ils deviendront capable de soigner des patients malades, parfois atteints de maladies jusqu'alors incurables.

 / © Loïc Blache Sur la plateforme de Saint-Ismier, trois grands projets de recherches sont actuellement développés. L'une des équipes travaille ainsi sur "l'immunothérapie active contre le cancer". Concrètement, il s'agit de modifier des cellules pour, qu'une fois injectées dans le corps du patient malade, l'organisme de ce dernier se mette à tuer lui-même les cellules cancéreuses.

Les résultats sur le mélanome, le cancer de la peau, sont plus qu'encourageants. Le projet en est à la phase des essais cliniques sur des patients du CHU de Grenoble. D'ici 5 à 10 ans, ce "médicament du futur" devrait être commercialisé.

La plateforme de Saint-Ismier travaille aussi sur le traitement par thérapie cellulaire de patients atteints d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) et sur le développement d'un pancréas bioartificiel.

Interview Annick Moisan, responsable des activités MTI sur le site EFS de Saint-Ismier, sur le projet de développement de ce pancréas bioartficiel
Interview de Anaick Moisan


Selon les experts les plus enthousiastes, grâce à ces MTI, on ne devrait plus mourir du cancer en 2030.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus