Fermeture des remontées mécaniques : comment annuler (et se faire rembourser) son séjour au ski ?

Publié le
Écrit par M.D.
La station de la Clusaz, en Haute-Savoie, à l'arrêt pour les vacances de Noël à cause de la pandémie de Covid-19.
La station de la Clusaz, en Haute-Savoie, à l'arrêt pour les vacances de Noël à cause de la pandémie de Covid-19. © Giacomo Italiano / MAXPPP

Depuis l'annonce de la non-réouverture des remontées mécaniques, de nombreux vacanciers cherchent à se faire rembourser leur séjour en station de ski. Ce qui peut relever du parcours du combattant...

C'est désormais acté, il n'y aura pas de ski pour les vacances d'hiver. Le gouvernement a annoncé mercredi que les remontées mécaniques ne rouvriraient pas au 1er février, période qui représente 40% du chiffre d'affaires des stations de sport d'hiver. Privés de ski alpin, de nombreux vacanciers qui avaient réservé leur séjour cherchent à annuler au dernier moment.

Transport, hébergement, forfait de ski... A qui s'adresser ? Quelle est la politique des principaux acteurs du tourisme en matière d'annulation de séjour ? France 3 Alpes fait le point.

 

Hébergement

Certains hébergeurs ont mis en place des conditions d'annulations souples face à la pandémie de Covid-19. Pierre & Vacances propose à ses clients de "modifier ou annuler sans frais" leur séjour, comprenant l'hébergement et les éventuelles prestations, étant donné que les remontées mécaniques restent fermées. Le Club Med peut rembourser intégralement tout séjour s'il est annulé au moins 45 jours avant la date de début.

Mais les conditions d'annulation ne sont pas aussi souples du côté d'Airbnb qui ne prend l'annulation à sa charge qu'en cas de restrictions liées à l'épidémie - confinement, limitation voyages... Mais la fermeture des remontées mécaniques ne fait pas partie des conditions stipulées sur le site. Et d'autres hébergeurs, comme MMV ou Odalys, proposent des assurances spécifiques pour se faire rembourser son séjour jusqu'au dernier moment.

Même politique du côté des centrales de réservation des Menuires (Savoie) ou des Deux Alpes (Isère) qui remboursent les séjours en cas de maladie liée au Covid-19 ou de restrictions de déplacement imposées par le gouvernement. A Val Thorens, une annulation sans frais est possible jusqu'à 31 jours avant le début du séjour.

 

Forfait de ski

Les principales stations des Alpes du nord proposent un remboursement intégral des forfaits non-consommés, hors promotions et ventes flash, sans justificatif, explique France Montagnes. Et les forfaits saison font généralement l'objet d'une remise sur le forfait de l'hiver prochain. Mais les conditions de remboursement sont propres à chaque domaine. Mieux vaut donc se rapprocher de la station auprès de laquelle vous avez réservé.

 

Matériel de ski

La plupart des loueurs offrent des garanties en cas de fermeture des remontées mécaniques. C'est le cas de Sport 2000 qui assure un remboursement intégral du matériel de ski. Et nombre d'entre eux accepte une annulation des réservations jusqu'à 48 heures avant le début du séjour.

 

Transport

Pour les voyages en train, la SNCF a mis en place un système d'annulation assoupli. Les billets entre le 5 janvier et le 7 mars sont échangeables ou remboursables jusqu'à trois jours avant le départ, écrit la compagnie ferroviaire sur son site. Pour les compagnies d'avion, en revanche, c'est plus compliqué. Chacune a établi ses propres conditions. Air France propose par exemple une modification sans frais de tous les voyages jusqu'en septembre 2021. Mais, encore une fois, mieux vaut contacter la compagnie auprès de laquelle vous avez réservé.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.