Le président de la République doit effectuer une visite sur le thème de l'économie ce jeudi 12 mars, en Isère. Elle passera par Veyrins-Thuellin et Saint-Jean-de-Soudain. 

François Hollande devrait arriver à 9h30, à Sigma Composite. L'usine, rachetée par Poma, est l'un des premiers fabricants au monde de télécabines. La production est répartie entre cinq ateliers de tôlerie mécanique, de composite, de thermoformage, de peinture et de montage. L'occasion d'une visite, mais aussi de rencontrer des acteurs économiques du secteur. 

Puis, entre 10h30 et 11h15, le président quittera Veyrins-Thuellin pour Saint-Jean-de-Soudain, direction l'entreprise familiale Ferrari. Serge Ferrari détient de fortes positions dans certains secteurs: textiles spéciaux pour l'architecture avec notamment à son actif la couverture de trois stades de la Coupe du monde de football au Brésil; des tissus techniques pour la protection solaire des bâtiments, pour les bateaux ou les meubles de jardin; des tissus spéciaux à haute technicité utilisées dans des secteurs variés comme l'assainissement, l'aquaculture ou les milieux corrosifs.

Le départ de François Hollande est annoncé pour 13 heures. 

Outre l'économie, à la veille des élections départementales, le chef de l'Etat s'aventure sur des terres, -les cantons de Morestel et La Tour-du-Pin-, où le vote Front National est réputé particulièrement fort. 

Pour Jean-Pierre Barbier, député UMP de l'Isère, "ce déplacement vise à essayer de sauver le soldat VALLINI et le département d'un basculement à droite. C'est un signe de panique à gauche et une ficelle politique tellement grosse que personne n'est dupe!", estime le parlementaire.