• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets Jaunes. L'AREA, la société d'autoroute veut retrouver les automobilistes qui n'ont pas payé les péages

Depuis le 17 novembre et le début de la mobilisation des gilets jaunes, les opérations "péages gratuits" se sont multipliées. L'AREA, société qui gère ces péages a porté plainte pour entrave à la circulation. Ici au péage de Reventin sur l'A7 en Isère, le 24 novembre 2018. / © Herve Coste/MaxPPP
Depuis le 17 novembre et le début de la mobilisation des gilets jaunes, les opérations "péages gratuits" se sont multipliées. L'AREA, société qui gère ces péages a porté plainte pour entrave à la circulation. Ici au péage de Reventin sur l'A7 en Isère, le 24 novembre 2018. / © Herve Coste/MaxPPP

L'AREA, la société des autoroutes Rhône-Alpes, a annoncé avoir porté plainte pour "entrave à la circulation" lors des différentes opérations "péages gratuits" organisés par les gilets jaunes depuis le 17 novembre. Elle cherche également à retrouver les automobilistes qui sont passés sans payer.

Par Margaux Tertre

"Lever les barrières d'un péage est illégal. C'est comme si vous alliez au supermarché, qu'il n'y avait pas de caissière et que vous partiez avec vos courses quand même", explique une responsable de la communication à l'AREA, la société des autoroutes Rhône-Alpes qui a porté plainte pour entrave à la circulation. 

Alors qu'une nouvelle opération de péage ouvert est prévue par les gilets jaunes samedi 1er décembre à la barrière de Voreppe sur l'A48, le concessionnaire cherche lui à retrouver les automobilistes qui n'auraient pas payé leur droit de passage.

 

"Une étude au cas par cas" 


Une tâche qui s'annonce difficile puisque l'AREA veut faire la différence entre ceux qui sont passés sous la contrainte des gilets jaunes et ceux qui seraient passés de leur plein gré. Une "étude au cas par cas" qui se ferait grâce aux caméras de surveillance placées sur les barrières de péage.
Ces mêmes caméras serviraient à retrouver les gilets jaunes responsables de l'ouverture des barrières. 

La société d'autoroute tient également à rappeler que "la sécurité est primordiale. Il est dangereux d'avoir des personnes à pied au niveau des péages autant pour les piétons que pour les automobilistes". 


 

Sur le même sujet

Epidémie de la bronchiolite en AURA

Les + Lus