Glyphosate : un collectif drômois en cherche des traces chez les riverains des zones agricoles

24 échantillons ont été recueillis pour analyse. / © F3RA
24 échantillons ont été recueillis pour analyse. / © F3RA

Sommes-nous contaminés par le glyphosate ? Un collectif d'opposants aux pesticides est persuadé que la molécule de cet herbicide passe dans le corps humain. Une campagne de dépistage a été lancée ce mardi, à Laveyron, dans la Drôme, auprès d'une vingtaine de personnes.
 

Par Sandra Méallier

Le glyphosate est un produit phytosanitaire utilisé dans l'agriculture pour détruire les mauvaises herbes. Monsanto, la société qui le commercialise, a toujours défendu son innocuité pour l'homme, mais le collectif "Campagne Glyphosate" - lancé par les Faucheurs Volontaires d'OGM de l'Ariège - est convaincu du contraire et entend le prouver.

L'association a donc entrepris une campagne de dépistage : des particuliers se prêtent à des tests urinaires pour vérifier si, oui ou non, leur organisme présente des traces de ce produit vendu sous la marque Round Up.

Les premiers prélèvements ont eu lieu, ce mardi matin, dans un village du Nord-Drôme, sous surveillance d'un huissier. Une vingtaine d'habitants, qui vivent au milieu des vignes et des vergers, ont confié un échantillon d'urine. Les analyses seront confiées à un laboratoire allemand qui devra déterminer le taux de glyphosate qu'ils contiennent.
 
Drôme : recherche de glyphosate dans les organismes
Le collectif "Campagne glyphosate" a procédé ce mardi à des prélèvements d'urine chez des volontaires du nord-Drôme. Objectif : vérifier si l'herbicide controversé se retrouve dans les organismes humains. - F3RA - Elisabeth Phily, Daniel Pajonk

Sur le même sujet

Les + Lus