• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Hausse du prix des carburants : GPL, superéthanol, la solution ?

Face à la hausse du gasoil et de l'essence, des solutions plus économiques existent comme le superéthanol. / © PIERRE ANDRIEU / AFP
Face à la hausse du gasoil et de l'essence, des solutions plus économiques existent comme le superéthanol. / © PIERRE ANDRIEU / AFP

Face à la hausse du diesel et de l’essence à la pompe, les automobilistes cherchent des solutions pour réduire la facture. Le GPL et le superéthanol sont deux alternatives très économiques et plus écologiques.

Par Virginie Cooke

Réduire sa facture lorsque l’on fait un plein d’essence, oui c’est possible. Le prix des carburants classiques flambe: plus 23% en un an pour le diesel et 15% pour l’essence. Des alternatives moins chères pour les consommateurs existent comme le superéthanol (dit aussi E85) et le GPL.
 

 Ruée vers le superéthanol



Face à la hausse des carburants, le superéthanol fait les yeux doux aux automobilistes. Son prix moyen atteint en moyenne 0,69 euro le litre contre  1,5 euros et voir plus pour le sans plomb 95.

La facture d’un plein est divisée par deux. Seul petit bémol, le moteur consomme 20% en plus mais les économies restent non négligeables.
 


Les ventes de ce carburant ont augmenté de 43% depuis le début de l’année. La station-service « Larzat et Meyronne » installée à Lezoux propose du E85 à la pompe à Lezoux (Puy-de-Dôme) depuis 3 ans et à Maringues depuis 1 an.  

« On voit que de plus en plus de personnes se tournent vers ce carburant, les ventes augmentent chaque mois. C’est bien moins cher ! », explique Bertrand Meyronne, le président du garage.
 

Un boîtier pour rouler moins cher



Depuis le printemps, il est possible d’installer un boîtier de conversion ou d’un kit E85 sur la plupart des voitures existantes. Cela permet de faire le plein avec de l’E85. De nombreux automobilistes sautent le pas, les ventes explosent.
 


Le garage Flauraud à Clermont-Ferrand est pris d’assaut. Il sera en mesure d'installer ces boîtiers homologués courant novembre. «  Nous recevons des demandes tous les jours, nous  avons déjà une liste d’attente d’une cinquantaine de clients », confie un employé. 

« Un boîtier de conversion coûte en moyenne 800 euros, c’est rapidement amorti. Avec de l' E85, on peut faire le plein pour 30 euros contre 65 euros pour de l’essence 95 », ajoute le garagiste.
 

Un carburant vert



Plus économique mais aussi plus écologique. Les voitures roulant au superéthanol polluent moins : ce carburant d’origine végétale émet un taux de CO2 qui serait 2 à 6% inférieur.

Pourtant, certains constructeurs automobiles sont méfiants face à l’E85, ce que déplore le garagiste de Lezoux, Bertrand Meyronne. « Je regrette que les constructeurs ne soient pas plus volontaires. Ils équipent peu les voitures neuves. Je n’ai jamais vu de moteur abîmé à cause de l’E85, personne ne s’en plaint ».

Environ 1000 stations distribuent ce carburant sur le territoire français.
 

Le GPL : une autre alternative économique



Une autre alternative s’offre aux automobilistes pour rouler moins cher : le GPL (gaz de pétrole liquéfié). Avec un prix moyen autour de 0,83 euro le litre, là aussi la note du plein d’essence peut vite baisser. L’économie réalisée peur avoisiner les 30 euros. A l'instar du superéthanol, le moteur consomme plus. 

Autre avantage, le GPL est aussi meilleur pour la planète. Il rejette 20% de CO2 de moins que l’essence.




Peu de voitures roulent au GPL



Pourtant malgré ces qualités, le GPL n’a jamais vraiment eu du succès en France. Seuls 200 000 véhicules roulent au GPL dans l'hexagone.

Le responsable du garage de l’Europe à Aurillac, Gilles Salavert, espère qu’avec la hausse des carburants classiques, le GPL va décoller. Il installe des kits de conversion pour permettre aux voitures de rouler grâce à ce gaz.

« Je n’ai pas eu de clients pour ce type d’installation depuis plusieurs années. Mais j’espère que cela va évoluer dans les prochains mois. C’est très rentable de rouler au GPL », souligne-t-il.

L’installation d’un boîtier GPL coûte autour des 2500 euros. A l’achat, le prix des voitures GPL est similaire aux voitures à essence.

Pour l’économiste et maire de Cébazat et directeur de l'observatoire Cetelem de l'automobile, Flavien Neuvy, le gouvernement n’a jamais incité les automobilistes à se tourner vers le GPL. « Il n’y a jamais eu de volonté politique. L’objectif est de sortir des énergies fossiles or le GPL est un dérivé du pétrole. Même si c’est plus vertueux que l’essence et le gasoil en termes d’émission de CO2, l’ambition est de ne plus en émettre du tout.  Seule la voiture électrique émet 0 émission ».
 


Le gouvernement français s’est lancé dans la chasse aux voitures polluantes. Une prime à la conversion de 2500 euros est proposée pour l’achat d’un véhicule électrique neuf. Et cette aide pourrait doubler en 2019.
Hausse du prix des carburants : GPL, superéthanol, la solution ?
Face à la hausse du diesel et de l’essence à la pompe, les automobilistes cherchent des solutions pour réduire la facture. Le superéthanol est une alternative très économique et plus écologique. Intervenants : Forian Gironde, automobiliste converti au bioéthanol / Julien Chabault Chef d’atelier Ecoturbo / Philippe Chastel Adjoint du chef d'atelier Flauraud Clermont /  - France 3 Auvergne  - léa Broquerie / René Thévenot

Sur le même sujet

Thermes : bilan contrasté pour les établissements de Royat et de la Bourboule

Les + Lus