Tour de France : Froome écarté, une chance pour Romain Bardet ?

D'après les révélations du Monde, l'organisation du Tour de France a demandé d'écarter de l'épreuve le vainqueur des quatre précédentes éditions, Chris Froome, suspecté de dopage. L'absence du Britannique, pas encore confirmée, pourrait augmenter les chances de Romain Bardet de remporter la course.

Le journal Le Monde a annoncé, le 1er juillet, que Christopher Froome pourrait finalement ne pas s'aligner au départ de la Grand Boucle 2018. Selon le quotidien, Amaury sport organisation (ASO), l'organisateur de la course cycliste, souhaiterait récuser le vainqueur des quatre précédentes éditions. L'Union cycliste internationale (UCI) s'exprimera quant à elle sur ce cas avant le grand départ du 7 juillet, en Vendée.

La décision "courageuse" d'ASO réjouit les professionnels comme le directeur sportif de l'équipe Groupama-FDJ Marc Madiot. En l'absence de Froome, qui a pris l'habitude de tuer la course, la course sera-t-elle plus ouverte ? Et pourquoi pas voir un Français gagner, 33 ans après le dernier sacre de Bernard Hinault ?
 

Certains voient Romain Bardet comme le digne successeur du "Blaireau". Logique, le natif de Brioude (Haute-Loire), est un sérieux favori pour la victoire finale après être monté sur le podium aux côtés de Froome en 2016 (2e) et 2017 (3e).
 


 

L'UCI donnera sa position avant le départ

L'absence de Chris Froome sur le Tour de France n'est pour le moment pas confirmée, car la Team Sky a fait appel de la décision. On a ici pour l'instant une fuite du journal Le Monde. J'ai toujours dit que nous ferions connaître la position générale de l'UCI avant le Tour, ce sera le cas, a déclaré son président David Lappartient à Mantes-la-Jolie (Yvelines), en marge des Championnats de France de cyclisme du route. Il part samedi prochain, donc on s'exprimera dans le courant de la semaine"

 

 

À la place de Froome, j'aurais honte de me retrouver lié à une telle affaire



Chris Froome a remporté les quatre précédents Tour de France (2013, 2015, 2016 et 2017). Lors du Tour d'Espagne 2017, le Britannique a cependant fait l'objet d'un contrôle antidopage anormal. Une procédure a été ouverte à son encontre mais, selon le règlement, le Britannique est autorisé à courir en attendant la décision finale du Tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI), en raison de la nature de la substance en cause (salbutamol).

 

Romain Bardet avait alors confié à un journal néerlandais que s'il était "dans [la] position [de Froome], je n'envisagerais tout simplement pas d'être au départ du Tour de France et j'aurais honte de me retrouver lié à une telle affaire."


Décision finale le 3 juillet

Les organisateurs du Tour de France (ASO) ont la possibilité de récuser un coureur sur la base de l'article 29 du règlement du Tour, qui permet de refuser la participation à une équipe ou un de ses membres dont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image ou la réputation de l'épreuve.

La décision finale revient à la Chambre arbitrale du sport (CAS) du comité olympique français qui doit tenir audience mardi 3 juillet pour statuer sur la décision d'ASO. En Auvergne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité