Un entrepreneur de Haute-Loire obtient une médaille d'or au concours Lépine

Lors du concours Lépine, qui s'est terminé le 8 mai à Paris, l'entrepreneur Dominique Defay, originaire de Saint-Germain-Laprade, en Haute-Loire, a remporté une médaille d'or grâce à une ingénieuse invention : la brouette à déversement latéral. 

La brouette à déversement latéral, inventée par un entrepreneur de Haute-Loire, décroche une médaille d'or au concours Lépine.
La brouette à déversement latéral, inventée par un entrepreneur de Haute-Loire, décroche une médaille d'or au concours Lépine. © E. Monnier / France 3 Auvergne
Il fallait y penser, un homme l'a fait. Dominique Defay, entrepreneur dans les travaux d'aménagement extérieur à Saint-Germain-Laprade, en Haute-Loire, a remporté une médaille d'or au concours Lépine de Paris, grâce à sa brouette à déversement latéral (BDL). Cette brouette, insolite et ingénieuse, est l'une des 583 inventions présentées au concours.

"Elle est conçue comme une brouette classique", explique Dominique Defay. "Sa particularité, c'est qu'elle va déverser son contenu latéralement et sans effort, grâce à un système de tuyaux en axe." Ainsi, la benne de la brouette pivote en permanence. 

Diminuer la pénibilité


Avant d'être entrepreneur, Dominique Defay est surtout un inventeur. Des idées, il en a plein la tête et cette brouette à déversement latéral, il l'a imaginé et mise au point pendant deux ans. Il n'est pas peu fier d'arborer aujourd'hui sa médaille d'or, et se dit très satisfait des retours positifs du concours Lépine.

"Les gens nous demandaient pourquoi on ne l'avait pas inventé avant", sourit l'entrepreneur. Selon lui, cette invention permet de "diminuer la pénibilité de l'utilisation d'une brouette, dont le contenu est souvent trop lourd et compliqué. "

Avant sa commercialisation, il faut encore breveter l'objet au niveau européen puis trouver un fabricant. Ce n'est donc que le début de l'aventure pour Dominique Defay, qui espère attirer des investisseurs pour lancer son invention sur le marché.

"Il faut que ça continue sur cette bonne lancée, ce serait dommage que ça tombe à l'eau. Nous devons le faire dans la foulée du concours Lépine car si on attend trop, on pourrait passer à côté d'une opportunité." prévient Pascale Colombet, secrétaire de l'entreprise Defay. Tous deux espèrent que la brouette à déversement latéral soit lancée sur le marché, en restant accessible à tous. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises insolite sorties et loisirs économie consommation