L'ex-conseiller départemental de Haute-Loire Jean-Noël Barrot nommé secrétaire général du MoDem

François Bayrou a annoncé mercredi 12 décembre la nomination de Jean-Noël Barrot au poste de secrétaire général du MoDem. Ancien conseiller départemental de la Haute-Loire, il est également le fils de l'ancien ministre altiligérien Jacques Barrot.
Formé à HEC, économiste reconnu, Jean-Noël Barrot vient d'être nommé secrétaire général du MoDem par François Bayrou.
Formé à HEC, économiste reconnu, Jean-Noël Barrot vient d'être nommé secrétaire général du MoDem par François Bayrou. © C. Archambault / AFP Photos
L'actuel député des Yvelines et ancien conseiller départemental de la Haute-Loire Jean-Noël Barrot a été nommé mercredi secrétaire général du MoDem. Il en était le porte-parole depuis février.

Peu connu du grand public, Jean-Noël Barrot, 35 ans, est le fils de Jacques Barrot, qui fut notamment président du Conseil général de la Haute-Loire 28 ans durant, en plus d'avoir été député et ministre de longues années. Le nouveau secrétaire du MoDem est un spécialiste des questions budgétaires, diplômé de la prestigieuse école de commerce HEC, où il a enseigné comme à Boston.

Dans un tweet, le désormais ex-secrétaire général du Modem, Yann Wehrling, a tenu à féliciter son successeur : "Bravo à ⁦Jean-Noël Barrot qui me succède au poste exigeant et passionnant de Secrétaire général du MoDem."
 
Il s'était fait élire député des Yvelines en 2017 sous l'étiquette MoDem. La victoire avait eu un goût de revanche pour celui qui, s'il était parvenu à se faire élire conseiller départemental de Haute-Loire deux ans plus tôt, avait échoué à véritablement s'implanter dans ce fief auvergnat longtemps tenu par son père.

Les ambitions de l'enfant légitime avaient en effet été contrées par celles du fils spirituel, Laurent Wauquiez, mis en selle au début des années 2000 par l'ancien ministre de Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac, devenu commissaire européen. Jacques Barrot avait ensuite renié M. Wauquiez en lui reprochant des positions jugées droitières et anti-européennes. Jean-Noël Barrot a conservé de l'épisode une douloureuse défiance à l'endroit du patron de LR, qu'il avait interdit de prise de parole aux obsèques de son père, en 2010.

Devenu l'incarnation d'un certain "anti-wauquiézisme", étiquette dont il ne se défend pas, le député a depuis pris ses marques dans le mouvement centriste de François Bayrou, dont il était devenu l'un des porte-parole à partir de 2017, aux côtés de la députée Sarah El-Haïry. Cette dernière conserve cette fonction dans le nouvel organigramme du MoDem. François Bayrou a par ailleurs nommé mercredi deux secrétaires généraux adjoints : Richard Ramos, député du Loiret, 50 ans, militant engagé dans les questions d'alimentation, et Alice Le Moal, 30 ans, benjamine du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique françois bayrou