Haute-Loire : l’implantation d’un parc éolien fait polémique

A Saint-Jean-de-Nay, en Haute-Loire, la future implantation d'un parc éolien fait polémique. / © Gérard Rivollier / France 3 Auvergne
A Saint-Jean-de-Nay, en Haute-Loire, la future implantation d'un parc éolien fait polémique. / © Gérard Rivollier / France 3 Auvergne

A Saint-Jean-de-Nay, en Haute-Loire, l'enquête publique concernant l'implantation d'un parc éolien vient de se terminer. Le projet a été revu à la baisse, il s'agit maintenant de seulement 4 machines. Mais les opposants sont toujours là.
 

Par C. L avec Gérard Rivollier

A Saint-Jean-de-Nay, en Haute-Loire, l'enquête publique concernant l'implantation d'un parc éolien s’est terminée le samedi 19 octobre. Le projet prévoit l’installation de 4 éoliennes contre 12 initialement. Elles seraient hautes de 150 à à 175 mètres en bout de pâle, des machines dernière génération. Mais elles ne seraient pas très loin d’un château inscrit aux monuments historiques. Emmanuel de Veyrac, opposant aux éoliennes, explique : « Ce qui me choque c’est qu’en arrivant ici, j’ai trois éoliennes en plein dans l’axe du château. Le problème c’est que je reçois ici à peu près 3 000 visiteurs par an, pour des mariages, des visites. Les gens ne viennent pas voir des éoliennes. C’est très clair ».

Des éoliennes à 580 mètres des maisons

La société Boralex, qui porte le projet, envisage de proposer un financement participatif, comme elle le fait ailleurs. Les habitants pourraient toucher des dividendes. Mais cet argument financier n'est pas de nature à faire changer d'avis les opposants aux éoliennes. Didier Cortial, vice-président de l’association "Regards de la Durande", souligne : « On nous dit tout le temps que l’on va avoir des dividendes, des retombées. Mais réellement, on s’aperçoit que ce n’est pas ce qui fait avancer les affaires. Je pense qu’il y aura plus de contraintes que d’avantages : au niveau visuel, au niveau sonore. La machine sera à 580 mètres des premières maisons ».

Un maire et des élus favorables au projet

Le maire et son conseil municipal, de leur côté, sont résolument favorables au projet. Un bon projet pour la défense des énergies renouvelables et aussi pour les finances de cette petite commune de 360 habitants. Jean-Marie Badiou, maire de Saint-Jean-de-Nay, précise : « Financièrement ça apporte du grain à moudre à la commune. C’est relativement intéressant et important. Sur un budget de 300 000 euros que nous avons, on peut penser que ça va nous apporter 25% de notre budget ». Y-aura-t-il des éoliennes  à St-Jean de Nay comme dans une commune voisine ? Réponse probablement d'ici 4 mois. C'est le préfet qui tranchera, mais les opposants sont bien décidés à se battre jusqu'au tribunal s'il le faut.

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus