• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Loire : Kaamelott recherchait bien des figurants pour son film

Les comédiens Alexandre Astier et Caroline Ferrus. Adapté de la série télé, le film sera tourné notamment en Haute-Loire, aux Estables, durant trois jours en mars prochain. / © M. BUREAU / AFP
Les comédiens Alexandre Astier et Caroline Ferrus. Adapté de la série télé, le film sera tourné notamment en Haute-Loire, aux Estables, durant trois jours en mars prochain. / © M. BUREAU / AFP

Des informations contradictoires, des soupçons d’arnaque en ligne… Une annonce publiée en janvier 2019 pour recruter des figurants dans le cadre du tournage du film Kaamelott en Haute-Loire, a jeté le trouble parmi les fans. S’agissait-il d’une escroquerie ? On démêle le vrai du faux.

Par SM

Du 18 au 20 mars 2019, Kaamelott va s’installer aux Estables en Haute-Loire, pour le tournage d’un film adapté de la série télé. Un projet qui a vite retenu l’attention des fans. Et suscité des vocations. Courant janvier, la diffusion d’une annonce recherchant des figurants a fait le buzz. Elle a suscité aussi beaucoup d’émoi.

Publié par Pôle Emploi, le texte détaillait les critères requis (« couleur de cheveux naturelle »,  « avoir 16 ans révolus », etc.) et les modalités pour postuler. Il a été retiré le 25 janvier, l’offre ayant été clôturée. « L’employeur a reçu assez de candidatures », indiquait alors l’agence du Puy-en-Velay. Fin de l’épisode ? Pas vraiment.
 
Capture d'écran - Page Facebook de Pôle Emploi Le Puy-en-Velay du 25/01/2019 / © Capture écran Facebook
Capture d'écran - Page Facebook de Pôle Emploi Le Puy-en-Velay du 25/01/2019 / © Capture écran Facebook

Deux jours plus tard, le réalisateur Alexandre Astier alertait sur Twitter : « nous n’avons pas besoin de figurants sur K. Surtout, ne payez pas un centime à quiconque vous proposerait d’en être. Désolé que des trouducs essaient de se sucrer sur le dos de la bête… ».
 


De là à penser qu’il n’y avait jamais eu de recherche de figurants et que de fausses annonces circulaient, il n’y avait qu’un pas. Plusieurs médias se sont d’ailleurs emparés de la mise en garde, faisant état d’une « arnaque ». Pourtant, l’annonce était bien réelle.

« Pôle Emploi a bien fait son travail », assure la personne en charge des médias pour Regular Prod. « On a bien fait une annonce auprès d’eux mi-janvier. Et quand le travail a été terminé, au bout de 8/10 jours, on a retiré cette annonce. Sauf qu’entre-temps des sites en accès payants se sont appropriés cette annonce. Et des gens se sont plaints (…). Ce qui nous a posé un problème » poursuit-elle. La production aurait d'ailleurs demandé à un site spécialisé de retirer l'annonce le 26 janvier, en vain, jusqu'à la publication le lendemain du tweet d'Alexandre Astier. 
Le point de départ de la polémique et de l’imbroglio sur le web…

 « Nous n’avons plus de besoins en figuration, les annonces partagées récemment sont anciennes et caduques. Restez prudents face à des infos sur Kaamelott qui n’émanent pas de l’auteur et des producteurs et notamment celles diffusées à des fins publicitaires ou mercantiles », indiquait encore Kaamelott dans un tweet le 28 janvier. 
 

Une « rectification passée totalement inaperçue » selon le site figurants.com, qui avait repris l’annonce et estime avoir essuyé injustement un discrédit : « dans l'esprit de tout le monde, le casting a été dénoncé comme une arnaque, une escroquerie, un fake que nous aurions tous malencontreusement relayé ».
 

Le site affirme être assailli chaque jour par les fans : « insultes, menaces de mort, de hack, milliers de mails à traiter, accusations de toutes sortes, etc (…) Certains auront même reproché à Figurants d'avoir organisé toute la supposée supercherie », assure-t-il dans un communiqué. Et de justifier l’accès payant par la vérification des contenus, les articles, conseils et outils mis à disposition, mais "aussi et surtout la certitude de consulter (...) des informations sures et sans risques" pour les utilisateurs.

Pas sure que l'histoire aura beaucoup fait rire tous les protagonistes. Mais l'affaire a fait couler beaucoup d'encre. Sans nul doute un épisode... à rebondissements !
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Drôme: le Monte-Carlo Historique de passage dans le Vercors

Les + Lus

Les + Partagés