• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Loire : le nombre de tués sur les routes a plus que doublé

La vitesse excessive ou inadaptée est le premier facteur des accidents corporels, devant le non-respect des règles de priorité et l’alcool. / © Lionel Vadam/MaxPPP
La vitesse excessive ou inadaptée est le premier facteur des accidents corporels, devant le non-respect des règles de priorité et l’alcool. / © Lionel Vadam/MaxPPP

En Haute-Loire, la mortalité sur les routes poursuit sa hausse. Sur les neuf premiers mois de 2018, le département compte 22 décès contre 9 l'an dernier. La Préfecture a publié, vendredi 12 octobre, les chiffres de la sécurité routière en rappelant aux conducteurs qu'il faut être vigilant. 

Par D.Cros

En Haute-Loire, le nombre d’accidents mortels est en hausse. Il a même très fortement augmenté. A la même époque, l’an dernier, le département comptait 8 accidents et 9 décès. Cette année, le nombre d’accidents est passé à 20 et l’on compte 22 décès. 

La vitesse excessive ou inadaptée est le premier facteur des accidents corporels (27,1%), devant le non-respect des règles de priorité (21,5 %) et l’alcool (16,8 %). 

Toutefois, depuis le début de l’année le nombre d’accidents corporels et le nombre de blessés est en baisse. 

Les jeunes : principales victimes


"Les personnes qui ont perdu la vie sont majoritairement des jeunes souvent sous l’emprise d’alcool et de la drogue. Ils roulent à des vitesses excessives et sont trop souvent sans ceinture de sécurité" souligne-t-on à la Préfecture, avant d’ajouter : "Cette année plusieurs personnes âgées sont également décédées en faisant des malaises au volant".

La Préfecture poursuit ses actions de prévention. A chaque accident, les forces de l'ordre vérifient l’attitude et le comportement du conducteur pour aviser si nécessaire la commission médicale. De plus, les personnes ayant perdu leur permis de conduire suite à des infractions et qui ne l’ont pas rapporté en Préfecture font l’objet d’une reconvocation. Sans réponse de leur part, la police se rend à leur domicile. Dernière étape, si personne n’ouvre la porte, le conducteur ou la conductrice est inscrit(e) sur le fichier des personnes recherchées. Les jeunes conducteurs sont également particulièrement surveillés et suivent, si nécessaire, des stages de sensibilisation ou de récupération de points. La préfecture a également demandé aux médecins d’être vigilants et d'insister auprès des patients lorsqu'ils prescrivent des médicaments susceptibles de nuire à la concentration ou de provoquer de la somnolence.
 

Attention à l’heure d’hiver


Dimanche 28 octobre prochain, la France passera à l’heure d’hiver. Chaque année, les jours suivant le changement d’heure, un pic d’accidentalité de +40 % est enregistré. Les raisons : la nuit qui tombe plus tôt et la luminosité qui baisse.

La préfecture rappelle les bons conseils de sécurité :
- automobilistes et conducteurs de deux-roues motorisés : adaptez toujours votre vitesse et écartez-vous au moins d’un mètre des trottoirs
- piétons : vérifiez plusieurs fois avant de traverser, marchez sur les trottoirs et traversez aux passages piétons
- cyclistes : vérifiez votre éclairage, portez un gilet rétroréfléchissant ainsi qu’un casque muni de systèmes rétroréfléchissants ou éclairants et ne roulez pas sur les trottoirs

Sur le même sujet

cold case

Les + Lus