Haute-Loire : quand un crieur de rue lit des messages aux résidents d’un EHPAD

Mardi 15 décembre, un crieur de rue va lire des messages aux résidents de l’EHPAD de Cayres en Haute-Loire. Vous pouvez encore lui adresser des petits mots qui sont là pour égayer le quotidien des personnes âgées.

Mardi 15 décembre, Thomas Tettamanzi, un crieur de rue, va lire des messages aux résidents de l’EHPAD de Cayres en Haute-Loire.
Mardi 15 décembre, Thomas Tettamanzi, un crieur de rue, va lire des messages aux résidents de l’EHPAD de Cayres en Haute-Loire. © La malle en cartoon

C’est un spectacle un peu particulier qui attend les résidents de l’EHPAD Villa Marie de Cayres, en Haute-Loire. Mardi 15 décembre, ils auront la visite de Thomas Tettamanzi, comédien mais surtout crieur de rue. Avec son orgue de Barbarie, il va proposer un tour de chant mais surtout il va lire des messages aux personnes âgées. Il explique : « Je fais des tours de chant à l’orgue de Barbarie. Je suis également crieur de rue. Je lis les messages qu’on veut bien me communiquer. J’y ajoute des poésies, des citations, des aphorismes ».

Des chansons et des messages

La crise sanitaire du COVID 19 est venue jouer les trouble-fêtes dans son programme habituel. Après avoir réfléchi, Thomas Tettanmanzi a eu l’idée de monter ce spectacle. Il raconte : « Cet été, la tournée estivale de mon groupe a été annulée. Ca a été l’occasion de mener un projet en solo : je suis allé dans des résidences séniors et j’y ai proposé des animations et des lectures de messages. Demain, je vais à la Villa Marie, à Cayres, en Haute-Loire. Je vais faire essentiellement une animation musicale et je vais lire des messages ».

Des textes écrits par les familles

Il ajoute : « J’ai reçu des messages de soutien par le biais d’une page Facebook. J’ai un chouette texte pour les pépés ! Des familles ont aussi fait passer des messages. Il y a des messages personnels donnés directement aux résidents et d’autres plus généraux qui seront lus aux résidents ». Le tour de chant est déjà bien rodé. « Au début de l’automne, j’ai déjà lu des messages dans des résidences séniors. Je vais y glisser des messages plus truculents, plus amusants, histoire d’apporter du rire. Il y aura 20 minutes par groupe et aussi des chansons de Brel, Brassens, Piaf » affirme le comédien.

Apporter un moment de légèreté, de fraîcheur, de tendresse, de rire, de musique

Il précise : « L’objectif est d’apporter un moment de légèreté, de fraîcheur, de tendresse, de rire, de musique ». Avec ce projet, monté par la compagnie La malle en cartoon, Thomas Tettamanzi espère réhabiliter le métier de crieur de rue : « Ce métier n’a pas disparu mais même ça revient à la mode. Avec le premier confinement, on en a pas mal entendu parler. Des amis crieurs ont repris du service ». ». Si vous souhaitez participer à ce spectacle, et faire passer des mots aux résidents, il faut envoyer un mail à unptitairdanslatete@gmail.com avant ce mardi 15 décembre. 
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées société famille confinement coronavirus/covid-19 culture musique