Cet article date de plus de 3 ans

Inondations en Haute-Loire : premières indemnisations pour les communes sinistrées

Sept mois après l’orage qui a fait de gros dégâts au sud de la Haute-Loire, l’Etat va débloquer 3,7 millions d’euros pour les collectivités et les agriculteurs. Au total, 22 communes ont été touchées lors de ces intempéries. La note restera lourde pour ces collectivités.
Le 13 juin 2017 le sud de la Haute-Loire est touché par un orage d'envergure. 200 litres d'eau sont tombés sur 22 communes du département.
Le 13 juin 2017 le sud de la Haute-Loire est touché par un orage d'envergure. 200 litres d'eau sont tombés sur 22 communes du département. © Julien Teiller (photo d'archive)
La solidarité nationale se met en place doucement autour des 22 communes de Haute-Loire ont été touchées par un orage d’envergure au mois de juin 2017. 200 litres d’eau par m2 sont tombés en trois heures ce jour-là dans le sud du département. Sept mois plus tard, à Costaros, on panse encore les plaies. C’est l’une des communes les plus touchées : des habitations inondées, des automobilistes cernées par les eaux, et la RN 88 coupée.  
Le maire de la commune fait les comptes : plus d’un demi-million d’euros de préjudice. L’Etat, la Région et le Département vont participer mais les intempéries vont peser plus de 80 000 euros sur le budget communal. « Ça représente pas tout à fait 20% d’un budget annuel de la commune donc c’est quand même conséquent et il faudra faire attention sur notre budget 2018 et même les budgets suivants. Il y a  forcément des investissements qui vont être différés ou il faudra revoir à la baisse certains objectifs », explique Pierre Gibert, maire de Costaros.

3,7 millions d’euros débloqués par l’Etat


Des chaussées et des réseaux à reconstruire, des infrastructures dévastés et à reconstruire. En tout, selon la préfecture de Haute-Loire, le préjudice total pour les 22 communes s’élèverait à 7 millions d’euros.
« C’est une aide exceptionnelle aux collectivités, insiste Yves Rousset, préfet de Haute-Loire. Nous avons obtenu 1,7 millions d’euros au titre de la solidarité nationale qu’il reste à répartir avec le Conseil régional et le Conseil départemental qui interviennent aussi pour aider les communes ».

1,5 millions d’euros doivent être débloqués par l’Etat afin d’indemniser les agriculteurs. « La perte est sur la récolte en cours. Mais après tout ce qui est pierres qui ont été emmenées par l’eau et qui se sont retrouvées dans les parcelles, on en a pour deux ans pour une remise en état. Remettre en état les clôtures, ramasser les pierres qui sont éparpillées dans les parcelles. En espérant qu’on n’en oublie pas une et qu’on ne casse pas la faucheuse l’année prochaine », évoque David Mathieu, exploitant agricole à Landos. Les 8000 euros qu’il devrait recevoir seront insuffisants pour réparer les dégâts des inondations.

Au-delà des pouvoirs publics, 120 000 euros ont été recueillis par l’association des maires de Haute-Loire afin d’aider les communes les plus impactées.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations agriculture économie