Mort suspecte en Haute-Loire : un second corps retrouvé dans la maison incendiée

Le drame s'est produit au lieu-dit Péret, sur la commune de Saint-Julien-d'Ance, en Haute-Loire / © G. Rivollier
Le drame s'est produit au lieu-dit Péret, sur la commune de Saint-Julien-d'Ance, en Haute-Loire / © G. Rivollier

Lundi 29 janvier, le corps d’une femme de 43 ans a été retrouvé couvert de plaies dans une maison en flammes à Saint-Julien-d’Ance, en Haute-Loire. Le lendemain, un second corps carbonisé a été découvert dans les décombres. Il pourrait s'agir du mari de la victime. 

Par MCP et G. Rivollier

Mardi 30 janvier, les gendarmes ont découvert un second corps dans une habitation incendiée, située à Saint-Julien-d’Ance, en Haute-Loire.

La veille, c’est celui d’une femme de 43 ans qui avait été évacué de la maison par des voisins, alertés par la fumée qui s’échappait de l’habitation. Le corps présentait de nombreuses plaies, semblables à des lésions infligées par arme blanche.


Suite à ce premier drame, la brigade de recherche de la gendarmerie du Puy-de-Dôme s’était lancée à la recherche du mari de la victime, jusque-là introuvable. Finalement, un second corps carbonisé a été retrouvé mardi matin dans les débris de la maison.  Aucune identification n’est possible pour le moment mais il pourrait s’agir du mari disparu. Les deux corps seront formellement identifiés lors d'une autopsie mercredi à l’institut médico-légal de Saint-Etienne.

Pour l’instant, les gendarmes privilégient la thèse du drame familial. Selon le procureur, le mari, âgé d’une cinquantaine d’années, avait déjà été condamné en 2014 pour violences conjugales.

Sur le même sujet

Glisse en coeur, au Grand Bornand

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés