Gilets jaunes : comment Le Puy-en-Velay se prépare avant la manifestation régionale du 9 mars

Manifestation de gilets jaunes au Puy-en-Velay, le 8 décembre 2018. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Manifestation de gilets jaunes au Puy-en-Velay, le 8 décembre 2018. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

De 2000 à 3000 manifestants sont attendus samedi 9 mars dans la préfecture de Haute-Loire pour une manifestation régionale des gilets jaunes. La ville du Puy-en-Velay et ses commerçants se préparent.
 

Par Richard Beaune

Le Puy-en-Velay en Haute-Loire se prépare avant la manifestation régionale des "gilets jaunes" qui aura lieu samedi 9 mars. Le préfet de Haute-Loire a invité les commerçants ce lundi à la mairie du Puy-en-Velay pour parler des précautions à prendre en vue du rassemblement, pour lequel entre 2000 et 3000 manifestants sont attendus, dont une centaine de casseurs.

Barricades, ventes d’alcool interdites, fouilles

La préfecture demande aux commerçants d’éviter de mettre des objets de valeur dans les vitrines, de ne pas laisser du matériel sur les trottoirs et conseille également, dès qu’ils sentent que la tension est palpable, de tirer les rideaux voire de barricader leurs devantures.

Une préfecture vigilante suite aux débordements constatés lors du rassemblement national qui a eu lieu à Clermont-Ferrand samedi 23 février. Comme à Clermont-Ferrand ce samedi-là, la vente d’alcool sera interdite, interdiction de port d’armes dans les véhicules et des palpations pourront être opérées en gare du Puy-en-Velay ce jour-là.
 


L'inquiétude du maire

De son côté, le maire du Puy-en-Velay, Michel Chapuis, n’hésite pas à faire part de son inquiétude : «On a vu ce qui s’est passé à Clermont-Ferrand et dans les autres villes, ce qu’il se passe régulièrement tous les samedis, en dehors des gilets jaunes puisque ce sont plutôt des casseurs qui sont là uniquement pour piller et dévaster. Il faut éviter la psychose générale qui consisterait à rendre une ville complètement morte. En même temps, il faut sensibiliser les gens, les rassurer sur certains points tout en leur faisant prendre conscience des vrais dangers. Le fait que la préfecture ait été incendiée ça ne nous rassure pas et ça crée un précédent. Les habitants du Puy et moi le premier, jamais, nous n’aurions imaginé que notre préfecture soit attaquée, agressée, incendiée comme elle l’a été ».
Michel Chapuis fait référence à l’incendie de la préfecture du Puy-en-Velay lors d’une manifestation des gilets jaunes le samedi 1er décembre.

La ville du Puy-en-Velay a aussi été le théâtre d’insultes à l’encontre du Président de la République Emmanuel Macron lorsque ce dernier a fait une visite surprise aux agents de la préfecture, quelques jours après l’incendie.
 
Gilets jaunes : comment Le Puy-en-Velay se prépare avant la manifestation régionale du samedi 9 mars
Gilets jaunes attendus au Puy-en-Velay samedi 9 mars pour une manifestation régionale. Selon les estimations entre 2.000 et 3.000 manifestants sont attendus. La ville se prépare notamment les comercants. Intervenants: Johan Pascal, commerçant - Jean-Dimitri Sadzoute, commerçant - Julien Vernière, porte-parole de gilets jaunes de Brioude - Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay - Delphines Cros/ Jean Jazeix

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus