Gilets jaunes : en Haute-Loire, les salariés d'une grande surface en chômage partiel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet
Les rayons vides devraient être rechargés dès l'arrivée des camions de livraison.
Les rayons vides devraient être rechargés dès l'arrivée des camions de livraison. © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne

En Haute-Loire à Monsitrol-sur-Loire, les grandes surfaces sont impactées par le mouvement des gilets jaunes. Lundi 10 décembre les mesures de chômage partiel prises pendant le week-end étaient maintenues dans au moins une grande surface.

A Monistrol-sur-Loire en Haute-Loire, le magasin Intermarché est touché par le mouvement des gilets jaunes depuis le 4 décembre. Les manifestants ont laissé les clients circuler, mais ils ont bloqué l’accès des camions au quai de déchargement à l’arrière du bâtiment. L’approvisionnement en viandes, poissons et produits de première nécessité a été perturbé alors que dans le même temps les clients faisaient des achats de précaution. D’où une tension dans certains rayons qui se sont vidés.

Lundi matin une trentaine de salariés étaient présents pour réaliser un inventaire et préparer le magasin à sa réouverture, la direction allégeant  ainsi les conséquences des mesures de chômage partiel. Elle estime que la perte entre samedi et la reprise mardi est de 420 000 euros (hors station-service). Pour les salariés ce sera une perte sur la prime de participation versée en fin d’année, qui s’ajoutera à un salaire diminué en raison des jours de chômage partiel.

Mais les commandes ont pu être passées lundi matin, et sur place on espère que les camions pourront rejoindre le magasin, malgré un barrage sur un rond-point à quelques centaines de mètres.
durée de la vidéo: 01 min 21
Gilets jaunes : en Haute-Loire, les salariés d'une grande surface en chômage partiel

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.