Gilets Jaunes : quelques tensions et des heurts mais pas de casse au Puy-en-Velay

La manifestation des gilets jaunes a donné lieu à quelques heurts entre force de l'ordre et manifestants. / © Frédéric CHAMBERT, Photo Frédéric CHAMBERT/ France 3 Auvergne
La manifestation des gilets jaunes a donné lieu à quelques heurts entre force de l'ordre et manifestants. / © Frédéric CHAMBERT, Photo Frédéric CHAMBERT/ France 3 Auvergne

La manifestation inter-régionale des gilets jaunes au Puy-en-Velay du samedi 9 mars a donné lieu à quelques tensions et heurts. Néanmoins, il n’y a pas eu de débordement majeur.

Par Virginie Cooke

Le Puy-au-Velay a échappé au pire. Le défilé inter-régional des gilets jaunes du samedi 9 mars a donné lieu quelques face à face tendus entre forces de l’ordre et manifestants.

Très rapidement, les forces de l’ordre repèrent des individus qui ont le vissage dissimulé sous des cagoules ou des écharpes. Selon la préfecture, une vingtaine d’individus d’une mouvance d’ultra-droite « Escouade » s'est mêlée aux manifestants et se sont opposés aux forces de l’ordre.
 


C’est aux alentours de 16 heures que la tension entre les individus cagoulés et les forces de l’ordre a commencé à monter. Des sommations de dispersions sont faites puis des tirs de grenades lacrymogènes sont effectuées afin de disperser les groupes de casseurs.
 


Selon la préfecture, deux individus ont été interpellés. Un pour outrage à agent et le second pour outrage et violence avec arme envers des personnes dépositaires de l’autorité publique.

Poubelles incendiées, jets de projectiles envers les forces de l’ordre… Pendant la manifestation, une policière CRS a été blessée au genou par un jet de pavé.
  


Aucun incident majeur n’est à signaler en fin de journée. Les forces de l’ordre espèrent identifier les personnes cagoulées présentes grâce aux photos, vidéos et témoignages recueillis.


 

Sur le même sujet

Agriculteurs en colère dans la Loire (et ailleurs) : on vous dit pourquoi !

Les + Lus