Haute-Loire : un couple interpellé pour « proxénétisme hôtelier »

Mardi 8 décembre, un homme et sa compagne ont été interpellés au Puy-en-Velay. Ils sont soupçonnés de proxénétisme dans les logements dont ils sont propriétaires dans la cité ponote.
 
Deux personnes ont été interpellés au Puy-en-Velay. Elles sont soupçonnées de proxénétisme dans les logements dont elles sont propriétaires.
Deux personnes ont été interpellés au Puy-en-Velay. Elles sont soupçonnées de proxénétisme dans les logements dont elles sont propriétaires. © Valérie Riffard / FTV
Le parquet du Puy-en-Velay a indiqué ce mercredi 9 décembre, que, la veille, deux personnes ont été interpellées. On leur reproche des faits de « proxénétisme hôtelier ». Le parquet précise dans un communiqué : « Une enquête judiciaire a été diligentée cet été, suite aux soupçons relatifs à une activité soutenue de prostitués dans un gîte situé au 15 rue de la Gazelle et deux appartements situés au 18 avenue Foch sur la commune du Puy-en- Velay, pour un ensemble de 11 logements ».

Une enquête conjointe

L'enquête a été confiée par le parquet du Puy-en-Velay en co-saisine au SRPJ de Clermont-Ferrand, au GIR (groupe interministériel de recherches) d'Auvergne et à la DDSP 43. D’après le parquet du Puy-en-Velay, « Les surveillances effectuées ont confirmé : la réalité de la présence habituelle des prostitués, femmes et transsexuels, aux deux adresses et le rôle de la propriétaire des immeubles et de son compagnon pour faciliter l'exercice de cette prostitution habituelle et en tirer profit ». 

Des gardes à vue qui se poursuivent

Le parquet a confirmé qu'il s'agit d'un élu du Conseil départemental de la Haute-Loire, également président du SDIS 43, et de sa compagne. Les deux personnes interpellées ont été placés en garde à vue. Elle pourrait durer 96 heures. De plus, 12 prostituées, qui occupaient 9 des logements loués, ont été entendues. L’homme et sa compagne encourent des peines de 10 ans d'emprisonnement, 750 000 € d'amende, ainsi que la confiscation des biens.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice