Haute-Loire : le golf du Puy-en-Velay vient de trouver un acquéreur

En Haute-Loire, les amateurs de golf sont rassurés. La communauté d'agglomération du Puy-en-Velay a enfin trouvé un repreneur pour son parcours à 9 trous sur les hauteurs de la ville, à Ceyssac. Géré par la collectivité, ce golf lui coûtait 170 000 euros par an.

La communauté d'agglomération du Puy-en-Velay a trouvé un repreneur pour le golf de Ceyssac. A la clef, un projet d'extension qui ne fait pas l'unanimité au sein de la collectivité.
La communauté d'agglomération du Puy-en-Velay a trouvé un repreneur pour le golf de Ceyssac. A la clef, un projet d'extension qui ne fait pas l'unanimité au sein de la collectivité. © Gérard Rivollier

Malgré le froid, les amateurs de golf s'entrainent régulièrement à Ceyssac. Pour les licenciés de longue date, la vente du terrain est une bonne nouvelle : « C'est une vraie entreprise et maintenant il y aura des adhérents, des compétitions et ce sera un gros atout au niveau du tourisme pour la ville du Puy » nous confie Henri Maisonneuve, licencié du club. 

Ce golf a été créé il y a une trentaine d'années. Jusqu'à aujourd'hui, il était géré par la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay et lourdement déficitaire. La collectivité a pris la décision de le céder à un propriétaire privé. Roland Lonjon, élu chargé des finances à la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay explique cette décision : « Depuis six ou sept ans, on consacre à peu prés 170 000 euros par an pour combler le déficit du golf. L'intérêt général et le bon sens nous ont amené à se dire que l'on devait se séparer de ce golf. Tout cet argent, on peut le mettre ailleurs. »

En vente depuis plus de 8 mois, le terrain vient enfin de trouver acquéreur. C'est le professeur de golf du site qui devrait bientôt en prendre possession pour 120 000 euros, 4 fois moins que l'estimation des Domaines ! Une bonne affaire qu'il compte bien développer : « On va rentrer dans une franchise qui va nous permettre de bénéficier d'une communauté de golfeurs en France qui devraient cibler le golf du Puy plutôt qu'un autre à leur passage en Haute-Loire. Mais aussi, nous allons développer toute la partie membres en allant chercher des gens, en les initiant. » s'enthousiasme Théo Thomas, professeur de golf et nouveau repreneur.

Progressivement aussi, il s'agirait de passer de 9 à 18 trous pour être plus attractif. Un projet qui n'a pas fait l'unanimité à l'Agglomération du Puy-en-Velay. Laurent Johanny, élu d'opposition ne voit pas l'intérêt d'un tel projet : « Maintenir une activité alternative à neuf trous, ce serait déjà bien ! Et puis je me pose beaucoup de questions sur les réserves foncières. Je pense que nos agriculteurs ont bien besoin de ces terrains, c'est un enjeu crucial pour l'avenir. » Même en trouvant un nouvel acquéreur, le golf de Ceyssac continue de rythmer les débats au sein de l'agglomération. Il devrait rouvrir ses terrains au public le 1er mars prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
golf sport économie