Salon de l'agriculture : à 20 ans, Adrien sacré meilleur jeune berger de France

Publié le
Écrit par Aurélie Albert .

Âgé de 20 ans, Adrien Chambon, originaire de Haute-Loire, a décroché la médaille de meilleur jeune berger de France samedi 26 février au salon de l’agriculture, à Paris. C’était la troisième fois qu’il participait au concours.

Au lendemain de sa victoire, Adrien Chambon, originaire de Haute-Loire, n’en revient toujours pas. Samedi 26 février, il est arrivé premier des 17es Ovinpiades des jeunes bergers de France. « C’est la deuxième fois que je participe, raconte le jeune homme de 20 ans. Je ne m’étais pas plus entraîné que ça cette fois-ci »

En 2020, il est arrivé deuxième des Ovinpiades des jeunes bergers

Pour y arriver, il a fallu passer beaucoup d’épreuves : la génétique, le tri des brebis, la notation, le parage, le quizz, le tri des agneaux, et l’état de santé. « Au fil des épreuves ça se passait plutôt bien, continue Adrien. La génétique et l’état de santé, ça a bien marché. Mais par contre le tri des brebis et le quizz, un peu moins. Mais je pense que les épreuves se sont compensées les unes aux autres ». Pourtant, il n’avait pas beaucoup préparé. « J’étais en vacances, j’aidais beaucoup mes parents, je n’ai pas pris beaucoup plus de temps que ça pour préparer j’ai juste regardé un petit peu les épreuves pratiques ».

Cette victoire, c’est pour toute la famille

Adrien Chambon, jeune berger

Il faut dire qu’Adrien Chambon est tombé dans l’élevage depuis tout petit, grâce à ses grands-parents, ses parents, et son frère. « J’allais avec mes parents à la ferme, je les aidais et c’est devenu une passion. Cette victoire, c’est pour toute la famille ».
Même si ses parents et son frère n’ont pas pu venir au salon de l’agriculture, tous étaient contents pour Adrien. La famille possède un élevage de 90 vaches allaitantes en sélection (pour de la génétique) et 420 brebis en sélection aussi sur la commune de la Besseyre-St-Mary. Adrien Chambon est en dernière année de BTS production animale au lycée agricole de Brioude-Bonnefont. « L’année prochaine, j’ai un projet d’installation avec mes parents et mon frère, je vais m’occuper de la section brebis », évoque le jeune homme.
En attendant, il repart avec sa petite amie et ses amis du salon de l’agriculture dimanche soir pour reprendre le chemin des cours dès le lundi. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité