VIDEO. Comment une fresque du XIIIe siècle a été découverte lors de la restauration d'un château en Haute-Loire

En Haute-Loire, la forteresse de Saint-Vidal fait l'objet de gros travaux de réhabilitation pour accueillir dès 2021 un hôtel de luxe. Le chantier vient de mettre au jour des peintures murales du XIIIe siècle qui apportent un éclairage nouveau sur ce château.

Depuis 4 ans, cette forteresse médiévale de Saint-Vidal en Haute-Loire revit. Son jeune propriétaire organise des visites-spectacles l'été et a décidé de créer un hôtel de luxe au cœur même du château. Des travaux colossaux ont été entrepris. « On était dans les zones abîmées, les toitures avait été effondrées par les boulets de canon d'Henri IV. On a tout repris, restructuré les murs pour que ça tienne dans la durée », explique Vianney d'Alançon, propriétaire de la forteresse. Dans l'une des futures chambres de l'hôtel, les ouvriers ont découvert un magnifique plafond à caisson très coloré du 16ème siècle. Encore plus intéressant : ils ont mis au jour une peinture murale, plus ancienne, qui était cachée sous des couches d'enduit. Flaminia Lopez Y Royo, restauratrice, décrit ces fresques : « En haut, nous avons les blasons, de la famille de Saint-Vidal, puis un autre blason où est représenté un aigle. »

Une restauration minutieuse

Venues de Rome, des restauratrices d'art s'appliquent à redonner des couleurs à cette décoration murale typiquement médiévale. Parmi elles, Gabriela Gaggi : « On essaie de conserver ce qu'on a trouvé sans être trop invasif en refaisant la peinture. On consolide aussi beaucoup parce que c'est très fragile la peinture murale et aussi l'enduit ». Selon Vianney d'Alançon, ces peintures pourraient être vieilles de plusieurs siècles  : « On a découvert le blason de Glavenas qui a fait une alliance avec la famille de Saint-Vidal au XIIIe siècle, ce qui fait que cette fresque est très probablement datée du XIIIe siècle. » Le nouveau châtelain a fait d'autres heureuses découvertes comme un plafond peint du 16ème siècle avec les initiales du baron Antoine de Saint-Vidal. Il espère avoir d'autres surprises d'ici la fin du chantier et l'ouverture de l'hôtel prévu pour l'été prochain.

Un château de chefs de guerre

Construit à partir du XIIIème siècle, le château de Saint Vidal appartenanait à la famille éponyme. Un acte du XIVe siècle relate, par exemple, l'odyssée d'Hugues de Saint-Vidal, fait prisonnier en 1383 par les Anglais durant la guerre de cent-ans, pour lequel une importante rançon fut demandée en échange de sa libération. Le château de Saint-Vidal a été occupé par Antoine II de La Tour, chef ligueur durant les Guerres de religion. Une inscription, encore visible aujourd'hui sur une des clefs de voûte de la cour intérieure en témoigne : « 1563. L'année que Ugunaulx assamblèrent armée contre l'église pour abolir la messe et aux ymages et prbstres firent presse de ce pays, pour le roy gouverneur fust le baron de seans et gouverneur nome Antne de la Tour par sur nom, qui a faict fere le bas de ceste maison », peut-on lire sur le site internet de la commune. Il s'agit de l'une des forteresses médiévales les mieux conservées d'Auvergne.
 
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité