251 personnes évacuées par hélicoptère du téléphérique de l'Aiguille du Midi à Chamonix (Haute-Savoie)

Ce mardi 14 mai, il aura fallu 45 rotations par hélicoptère pour ramener tout le monde à bon port. 251 clients de la Compagnie du Mont-Blanc étaient bloqués à la gare du Plan de l'Aiguille à l'heure d'une panne de téléphérique.

© Goggle Maps

Afficher Téléphérique de l'Aiguille sur une carte plus grandeNi peur, ni mal. Tout a commencé avec une bonne dose de patience. Quand le moteur du premier tronçon du téléphérique de l'Aiguille du Midi est tombé en panne, vers 10h40, 64 personnes étaient à bord d'une cabine.

La cabine est restée bloquée dans les airs peu de temps, "le temps de mettre en marche un petit moteur de secours thermique qui a permis de rapatrier les occupants jusqu'au Plan de l'Aiguille à 11h10. Personne n'a été hélitreuillé ", nous a expliqué le directeur du site, Laurent Berger.

C'est à partir de la DZ (aire d'atterrissage) juste à côté, qu'il a ensuite fallu rapatrier dans la vallée tous ceux qui restaient "en plan" sur le site, les 64 personnes et les autres qui s'apprêtaient à descendre. Au total, 251 personnes, de toutes nationalités. Deux appareils se sont relayés. Plus de 40 rotations ont été nécessaires entre le Plan de l'Aiguille et Chamonix. Le rapatriement a été bouclé en deux heures.

En fin d'après-midi, il a aussi fallu gérer les derniers retours des alpinistes. A 18 heures, 80 personnes étaient encore en attente au Plan de l'Aiguille, à 2.310 m d'altitude. La Compagnie envisageait d'actionner un second moteur thermique pour une lente redescente.

Quant au remplacement du moteur tombé en panne, les manoeuvres étaient toujours en cours en fin de journée. Il s'agissait de permuter un moteur déjà sur site et pré-câblé. Une opération qui devait prendre six heures.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne faits divers