Alerte à la pollution aux particules sur le Nord-Isère et la vallée de l'Arve

Publié le Mis à jour le

Pour la deuxième journée consécutive la pollution aux particules dépasse les seuils tolérés. Résultat : en Isère et en Haute-Savoie on passe en niveau alerte. La faute aux  "trop" bonnes conditions météo.

Chargés de veiller sur la qualité de l'air que nous respirons, les services de l'observatoire Air Rhône Alpes, hissent le drapeau rouge ! L'air que nous respirons depuis le 15 novembre n'est pas de "bonne qualité".


Niveau information ou alerte selon les zones 

La persistance de niveaux élevés de particules relevés sur le Nord Isère et la Vallée de l'Arve a donc conduit à déclencher un dispositif de niveau d’alerte sur ces zones.

Par ailleurs, le niveau d’information est maintenu sur la Vallée du Rhône et la Zone urbaine Pays de Savoie, il est étendu au Bassin Grenoblois.

  • En cas de pointe de pollution ou de risque important, deux niveaux sont mis en place. Au niveau d'information, des recommandations sanitaires et comportementales sont préconisées.
  • Au niveau d'alerte, des mesures d'urgences de restriction des activités polluantes doivent être obligatoirement respectées.


Samedi : Amélioration pour les uns, détérioration pour les autres !

Pour les prochaines 24 heures, en raison du renforcement du vent et de la baisse du trafic routier, une légère amélioration est attendue sur le Nord Isère et le Bassin Grenoblois.

En revanche, la situation devrait rester stable pour la Zone urbaine Pays de Savoie et la Vallée de l'Arve sur lesquelles aucune amélioration n’est attendue, le dispositif pourrait même s’étendre aux Vallées de Maurienne et de Tarentaise sur lesquelles il existe un risque fort de dépassement.