Le corps retrouvé à Talloires en Haute-Savoie est bien celui du disparu belge Adrien Mourialmé

Le parquet d'Annecy le confirme. Le corps pendu découvert il y a près d’un mois par une randonneuse dans une zone escarpée située sur la commune de Talloires-Montmin, en Haute-Savoie, est bien celui du jeune cuisinier belge disparu depuis juillet 2017.
© Anne Hédiard / France 3 Alpes

C’était il y a près d’un mois, dans un secteur difficile d’accès situé sur la commune de Talloires en Haute-Savoie.

Une randonneuse découvrait par hasard un corps, pendu à un arbre, dans un état de décomposition avancée.

Autour du corps, sur le sol, les effets personnels d’Adrien Mourialmé avaient été retrouvés.


Aujourd’hui, les analyses ADN confirment l’information. Le corps est bien celui du belge disparu en juillet 2017.

Le jeune homme, âgé de 24 ans, avait quitté la province de Namur où il résidait pour venir travailler comme cuisinier dans un restaurant des bords du lac d’Annecy le 1er juillet dernier.

Il avait disparu quelques jours plus tard sans explication. Un appel à témoins avait été lancé.

La brigade de recherche de la gendarmerie d’Annecy poursuit l’enquête pour déterminer les circonstances du décès d’Adrien.

La mort par pendaison dans un secteur difficile d’accès laisse à priori penser à un suicide.

Mais la famille d’Ardien Mourialmé ne veut y croire.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers disparition belgique international