Coupe de France : face à Monaco, les Hauts-Savoyards de Rumilly vont "se préparer pour créer l’exploit" en demi-finales

Dimanche 25 avril s’est déroulé le tirage au sort des affiches de demi-finales de Coupe de France de football. Les Hauts-Savoyards de Rumilly-Vallières recevront l’AS Monaco mi-mai. Le petit club de N2 se dit "ravi de cette affiche prestigieuse".

Le 20 avril, les joueurs du GFA Rumilly-Vallières ont réalisé l'exploit en se qualifiant pour les demi-finales de Coupe de France face à Toulouse.
Le 20 avril, les joueurs du GFA Rumilly-Vallières ont réalisé l'exploit en se qualifiant pour les demi-finales de Coupe de France face à Toulouse. © JEFF PACHOUD / AFP

C’est la grande surprise de cette édition : Rumilly-Vallières, club de 4ème division (Nat 2), aura l’honneur de recevoir les Monégasques lors des demi-finales de Coupe de France.

Les membres du club haut-savoyard rêvaient d’une "affiche prestigieuse", confie Bernard Vellut, co-président du club. "Affronter Monaco, c’est l’idéal, on est tous contents car c’est l’équipe qui fait rêver".

Dimanche 25 avril, le tirage au sort a effectivement été favorable au petit poucet, quatrième représentant de 4ème division à atteindre les demi-finales depuis vingt ans. L’autre affiche opposera Montpellier au Paris-Saint-Germain.

 

On va se préparer pour créer l’exploit

Même si les chances de victoire sont minimes, Rumilly continue d’espérer. "On va se préparer pour créer l’exploit, en multipliant les séances d’entraînement, promet l’entraîneur Fatsah Amghar dans une interview publiée sur le site du club. On sera prêt pour le Jour J même si on sait que ce sera très difficile face à un adversaire qui est sur une excellente dynamique et qui va peut-être se qualifier pour la Champions League".

En plus du challenge sportif, le club, qui reçoit Monaco à domicile, doit aussi organiser la rencontre. Le match devrait se jouer à Annecy entre le 11 et le 13 mais la date exacte n’a pas encore été fixée par le diffuseur. "Il y aura une sacrée logistique à organiser pour recevoir Monaco, notamment avec tous les aspects sanitaires et pour la sécurité" reconnaît Bernard Vellut, qui assure pouvoir compter sur des membres du staff tout à fait "qualifiés".

 

Finir en beauté

Le co-président du club espère que cette rencontre improbable permettra à l’équipe de "finir en beauté" avec dignité et pas "en déconfiture avec un 0-7".

La finale de la Coupe de France aura lieu quelques jours seulement après les demi, soit le 19 mai.

Pour le moment, les joueurs de Rumilly restent concentrés sur la rencontre avec les Monégasques. Mais, dans toute l’histoire du club, ils n’ont jamais été aussi près de fouler la pelouse du Stade de France.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de france football sport monaco as monaco