Le FN proteste contre l'installation de migrants dans une chapelle d'Annecy

A Annecy, la municipalité a décidé de rouvrir une ancienne chapelle pour accueillir les plus démunis. Une décision contestée par les élus du Front National qui parlent de mauvais signal envoyé aux migrants.

Par Yann Gonon

On l'appelle la "Chapelle des Capucins". L'édifice, situé à Annecy, a été désacralisé et il est fermé depuis 2002 en attente d'un projet culturel. A la fin du mois, il devrait cependant rouvrir avec une toute autre vocation : l'accueil des plus démunis. 70 personnes "sans résidence stable" seront ainsi hébergées provisoirement.

Si la municipalité d'Annecy a donné son feu vert, les élus FN protestent. Pour Thomas Noël, du "Rassemblent Bleu Marine", "lorsqu'on héberge de nouveaux migrants à Annecy, on envoie un signal très fort dans le pays d'origine et on va donner envie à plus de gens de venir se noyer en méditérranée".

A Annecy, les lieux d'hébergement d'urgence sont rares. Pour Thomas Meszaros, maire-adjoint, l'ancienne chapelle se prête tout à fait bien à cet hébergement : "pour incarner le message de l'église, je pense que c'est pas mal d'avoir ce signal que la chapelle, elle peut encore servir à accueillir des gens en grande difficulté".

Le FN proteste contre réfugiés dans une église
Intervenants : Thomas Noël, conseiller municipal Annecy Bleu Marine - Thomas Meszaros, maire-adjoint, chargé du social commune déléguée Annecy. Reportage : Ingrid Pernet - Serge Worreth.

 

Sur le même sujet

Glisse en coeur, au Grand Bornand

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés