Haute-Savoie : les contaminations au Covid-19 toujours en hausse, les mesures visant à freiner la propagation du virus sont prolongées

Publié le

Le taux d’incidence en Haute-Savoie continue d'évoluer, il est même largement supérieur à la moyenne nationale. Les mesures préfectorales visant à freiner la progression du Covid-19 sont donc prolongées jusqu'à fin novembre.

Les contaminations au Covid-19 augmentent au niveau national et deviennent de plus en plus inquiétantes en Haute-Savoie. Le taux d'incidence sur 7 jours glissants s’établit ce vendredi à 96,9 pour 100 000 habitants. Il y a deux semaines, il était de 64,9.

Ce chiffre est bien supérieur à la moyenne nationale (90). Dans ce contexte, le préfet de la Haute-Savoie a décidé, vendredi 12 novembre, de prolonger les dispositions de l’arrêté préfectoral visant à freiner la propagation du virus Covid-19 dans le département jusqu’au 30 novembre inclus.

Ainsi, le port du masque reste obligatoire dans tout le département pour toute personne de onze ans et plus dans les rassemblements, réunions ou activités organisés sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public de plus de dix personnes, dans les marchés, brocantes, vente au déballage ou activités assimilées, les files d’attente, tous les établissements recevant du public soumis au pass sanitaire (salles de spectacles, restaurants, salons…).

Inquiétude en Savoie

La Haute-Savoie s'approche des 21 départements français où le taux d'incidence dépasse les 100 cas pour 100 000 habitants. Cette hausse des contaminations est également observée ailleurs dans les Alpes.

En Savoie, le taux d'incidence était de 85 pour 100 000 habitants, le mercredi 10 novembre. Une situation qui a poussé le préfet à rappeler les gestes barrières et la responsabilité de chacun dans un communiqué.

De plus, il "invite les 45 000 Savoyards, qui n’ont à ce jour pas reçu de première dose, à prendre rendez-vous sans attendre".

À partir du 15 décembre, le "pass sanitaire" sera conditionné à la 3e dose pour les personnes de plus de 65 ans. "Une campagne de rappel sera également lancée en décembre 2021 pour les 50-64 ans. À partir du 1er décembre, ils pourront prendre rendez-vous pour une dose de rappel", informe la préfecture.