Haute-Savoie : une stèle érigée dans le village natal d’Alain Bertoncello, militaire tué au Burkina Faso

La stèle en hommage à Alain Bertoncello inaugurée en présence de ses frères d'armes du commando Hubert. / © Marion Feutry / F3 Alpes
La stèle en hommage à Alain Bertoncello inaugurée en présence de ses frères d'armes du commando Hubert. / © Marion Feutry / F3 Alpes

La commune de Montagny-les-Lanches, près d'Annecy (Haute-Savoie), a dévoilé une stèle en hommage à Alain Bertoncello en présence de ses frères d'armes du commando Hubert, six mois jour pour jour après sa mort au combat au Burkina Faso.

Par F3 Alpes

Au pied de l’église du village trône désormais une stèle en hommage à Alain Bertoncello, militaire tué en sauvant des otages au Burkina Faso, décédé à l’âge de 28 ans.
 

Famille, élus, frères d’armes du commando Hubert, habitants du village et anonymes… Une foule nombreuse s’est réunie pour rendre un dernier hommage à Alain Bertoncello. "Le commando Hubert, c’est une unité qui vit dans un entre soi du au secret qui entoure ces hommes. On est parfois coupé du monde, parfois coupé de ce témoignage de reconnaissance de la nation, explique un des frères d’armes du militaire tué. Quand on voit autant de monde qui se déplace, ça fait très chaud au cœur."
 

"Pour que jamais ne soit oublié son engagement pour la France"


La cérémonie simple, à l’image du militaire, a été remplie d’émotions, six mois jour pour jour après la mort de ce dernier. En amont du dépôt de gerbe, un hommage a aussi été rendu à tous les militaires disparus lors d’affrontements.
 

Cette stèle est une manière de laisser une trace en souvenir de l’enfant du village tombé en faisant ce métier qu’il adorait. "C’est un lieu de recueillement pour tous", détaille Monique Pimonow, la maire du village. Sur la stèle en plexiglas, une photo d’Alain Bertoncello est accompagnée d’un texte. On peut notamment y lire : "Pour que jamais ne soit oublié son engagement pour la France."
 

Sur le même sujet

Les + Lus