Haute-Savoie : une soixantaine de personnes verbalisées et des véhicules saisis au cours d'un rodéo urbain géant

Publié le
Écrit par Antoine Belhassen

Soixante personnes ont été interpellées et verbalisées, vendredi 29 mai, au cours d'une soirée de rodéo urbain géant organisée sur les communes d'Epagny-Metz-Tessy et Annecy, en Haute-Savoie. La soirée, non-déclarée, a réuni près de 250 véhicules et près de 500 personnes.

La préfecture a décidé de passer la vitesse supérieure pour mettre un frein aux phénomènes des rodéos urbains. Vendredi 29 mai, sur les communes d'Epagny-Metz-Tessy et Annecy, un important dispositif de gendarmes et de policiers a été engagé pour mettre un terme à un rassemblement automobile non-déclaré.

Près de 250 véhicules et 500 personnes s'étaient retrouvés sur ces sites pour une soirée de rodéo urbain "au mépris de toute règle de prudence et de la tranquillité du voisinage", précise un communiqué de la préfecture, ce mardi 3 mai.

Au terme de plusieurs contrôles et "dans un contexte parfois très tendu", 60 personnes ont été verbalisées à des amendes de 750 euros. Trois véhicules ont été saisis et placés en fourrière - les permis de conduire de leur propriétaire ont été retirés.

Des délits passibles de prison

Quatre procédures judiciaires ont été initiées et trois individus ont été contrôlés positifs à l'alcool et aux stupéfiants. Pour finir, trois grands excès de vitesse ont été relevés. "Les investigations se poursuivent afin d'identifier les organisateurs", indique la préfecture de la Haute-Savoie.

"Depuis la loi du 3 août 2018, le rodéo urbain est un délit passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende. En outre, les organisateurs de rodéo encourent deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. Ces peines sont même portées à trois ans d’emprisonnement et à 45 000 euros d’amende en cas de consommation de stupéfiants ou sous l’emprise de l’alcool", rappelle le bureau de la préfecture.