INFO FRANCE 3. Bébés retrouvés morts dans une valise : la mère mise en examen pour meurtre aggravé et écrouée

Publié le

Dimanche 1er janvier, les corps de deux bébés ont été retrouvés dans un appartement à Rumilly, en Haute-Savoie. Les dépouilles ont été découvertes emmaillotées dans une valise au domicile d’un couple. Hospitalisée dans un premier temps, la mère vient d’être mise en examen pour meurtre aggravé et écrouée.

Les corps de deux bébés morts avaient été retrouvés le jour du Nouvel An, à Rumilly, en Haute-Savoie, dans un appartement où vivaient un couple et ses deux enfants.

Alertés par l’appel inquiétant de la mère de famille, les gendarmes avaient découvert les dépouilles emmaillotées dans une valise. En état de choc, la femme de 35 ans avait été hospitalisée sous contrainte, et n’avait pu être entendue par les enquêteurs les jours suivants.  

La mère donne sa version des faits

Placée en garde à vue à sa sortie de l’hôpital, elle a reconnu avoir donné naissance à deux bébés. Selon elle, les nourrissons seraient décédés rapidement.

D’après la procureure de la République d'Annecy Line Bonnet-Mathis, la mise en cause aurait évoqué des dénis de grossesse, tout en se montrant confuse sur les circonstances des décès. "Elle conteste l’intention de leur donner la mort, indique le Parquet à France 3 Alpes. Elle explique que ses deux bébés seraient arrivés à un moment où elle se trouvait dans une grande précarité".

Les faits se seraient produits il y a plusieurs années, avant la naissance des enfants que la mise en cause a eus avec son compagnon actuel, en 2020 et 2021. Placé en garde à vue début janvier, ce dernier avait été mis hors de cause par les enquêteurs.

Des investigations sont toujours en cours pour dater plus précisément la mort des deux nourrissons.  

La mère a été mise en examen ce samedi puis écrouée pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans. Elle encourt une peine de réclusion criminelle à perpétuité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité