Le deuxième tour des élections législatives a lieu ce dimanche 19 juin. En Haute-Savoie, douze candidats de tous bords politiques sont encore en lice pour une députation. Voici les profils des qualifiés pour le second tour dans le département.

Ils étaient 72 à se présenter pour ces élections législatives en Haute-Savoie. Ce dimanche 19 juin, date du deuxième tour, ils ne seront plus que 12 à pouvoir espérer une députation.

Dans les six circonscriptions que compte le département, cinq candidats de la Nupes sont encore en lice, contre quatre pour LREM et deux pour les Républicains. Un seul candidat du Rassemblement national est qualifié pour ce second tour.

Les électeurs pourront se prononcer de 8 heures à 18 heures, horaires d'ouverture des bureaux de vote en Haute-Savoie, ce dimanche. Voici les profils des candidats haut-savoyards toujours en course pour l'Assemblée nationale :

Les deux candidats de la 1ère circonscription (Est du lac d'Annecy à Rumilly)

Véronique Riotton (ENS-Renaissance) : 36,35 % au premier tour

Députée sortante, cette ancienne coach en ressources humaines avait été élue en 2017 avec 64,32 % des voix au deuxième tour, face à une candidate LR Annabel André-Laurent. Âgée de 52 ans, elle a suivi un parcours sport-études à Annecy dans sa jeunesse.

Une fois élue députée, elle a vice-présidé le groupe LREM à l'Assemblée nationale entre 2018 et 2019. Elle a ensuite été présidente par intérim de la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire à l'Assemblée.

Anne-Valérie Duval (Nupes-LFI) : 23,85 % au premier tour

Si Anne-Valérie Duval est née à Paris, elle a fait d'Annecy sa terre d'adoption. Cette salariée en technico-commercial dans le domaine du bois habite sur le territoire depuis près de 30 ans.

Après avoir passé un BTS forestier, la candidate de l'union de la gauche se dit "très sensible à la cause environnementale". Son suppléant est Thémistocle Giona, commercial vivant à Rumilly.

Les deux candidats de la 2e circonscription (Annecy et Aravis)

Antoine Armand (ENS-Renaissance) : 23,83 %

Alors que le député sortant Jacques Rey ne s'est pas représenté, c'est Antoine Armand qui a repris l'étiquette Renaissance pour se présenter à ces élections législatives. Le candidat, âgé de 30 ans, est porte-parole départemental de LREM.

Issu d'une famille haut-savoyarde, Antoine Armand est diplômé de l’École normale supérieure et de l’ENA. Il est fonctionnaire au ministère de l'Economie et des Finances "dans un service rattaché directement au ministre Bruno Le Maire".

Loris Fontana (Nupes-PCF) : 22,99 %

Loris Fontana est âgée de 32 ans. La candidate PCF-Nupes est éducatrice. Elle travaille dans la vallée de l’Arve mais a vécu presque toute sa vie à Annecy et ses environs, notamment à Cran-Gevrier.

Elle est encartée au Parti Communiste de Haute-Savoie depuis une dizaine d'années. Elle avait été maire-adjointe en charge de la jeunesse de la commune de Cran-Gevrier de 2014 à 2017. Elle avait ensuite été conseillère municipale d’Annecy suite à la fusion des communes d’Annecy, Annecy-Le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod.

Les deux candidats de la 3e circonscription (Basse vallée de l'Arve et vallée verte)

Fabienne Vaneeckeloot-Tassa (Nupes-LFI) : 24,78 %

La candidate de la Nupes, Fabienne Vaneeckeloot-Tassa, 55 ans, est éducatrice dans une association spécialisée dans l'addictologie, à Annemasse.

Elle n'a, pour le moment, pas eu de mandat politique. Elle a décidé de briguer une députation après l'annonce de l'union des partis de gauche. Son suppléant est Gérard Vez, 62 ans, éducateur de jeunes enfants.

Christelle Petex-Levet (LR) : 23,01 %

La députée sortante Christelle Petex-Levet est arrivée en deuxième position du premier tour. Âgée de 41 ans, elle est née à Annecy et a été maire adjointe puis maire de Reignier-Esery, commune située entre Annemasse et La Roche-sur-Foron.

Membre des Républicains depuis 2021, elle n'a siégé que quelques mois à l'Assemblée nationale. Elle a en effet succédé à Martial Saddier, démissionnaire de son mandat de député le 31 juillet dernier, pour se conformer aux règles de non-cumul des mandats.

Les deux candidats de la 4e circonscription (Genevois français, Annemasse, Saint-Julien)

Virginie Duby-Muller (LR) : 31,24 %

La députée sortante Virginie Duby-Muller a pris, en mai dernier, la présidence par interim du groupe LR à l'Assemblée nationale, après la nomination de Damien Abad au gouvernement et son retrait de sa famille politique.

Née à Bonneville, la conseillère départementale de la Haute-Savoie, âgée de 42 ans, a suivi des études de sciences politiques à Grenoble, avant de revenir sur ses terres d'origine. Elle avait par le passé soutenu les candidatures à la présidence de Nicolas Sarkozy, puis de François Fillon. Lors des dernières primaires de la droite, elle s'était rangée du côté de Xavier Bertrand.

Valérian Vervoort (Nupes-LFI) : 21,71 %

D'origine flamande, Valérian Vervoort, professeur d'EPS de 34 ans, s'est installé à Reignier-Esery avec sa conjointe. Issue de la société civile, c'est la première fois qu'il se présente à une élection.

Les deux candidats de la 5e circonscription (Massif du Chablais)

Anne-Cécile Violland (ENS-Horizons) : 28,06 %

En l'absence d'une candidature de la députée sortante, Marion Lenne (LREM), c'est Anne-Cécile Violland qui a été choisie pour porter l'étiquette de la majorité présidentielle. La candidate LREM est maire de la commune de Neuvecelle, dans le Chablais français, depuis 2015.

Cette psychologue clinicienne de 49 ans a exercé en soins palliatifs aux hôpitaux du Léman, à Thonon-les-Bains. Elle est également vice-présidente de la communauté de communes Pays d'Evian Vallée d'Abondance.

Odile Martin-Cocher (Nupes-LFI) : 21,86 %

Enseignante et journaliste par le passé, Odile Martin-Cocher reste à 63 ans investie dans le monde associatif local. Elle préside notamment l'association Liaison des Actions Citoyennes dans le Chablais (LAC Chablais) et les Bobines du Léman.

Son suppléant, Pierre Gilibert, est adjoint au maire de Bons-en-Chablais. Il a travaillé dans des centres sociaux.

Les deux candidats de la 6e circonscription (Pays du Mont-Blanc)

Xavier Roseren (ENS-Renaissance) : 32,68 %

Au Pays du Mont-Blanc, Xavier Roseren est une figure connue. En plus d'être le député sortant, il est né à Chamonix en 1970 et a été maire des Houches entre 2014 et 2017. Il a également été commerçant dans un magasin de la vallée de Chamonix.

A la suite de sa députation, il démissionne de ses fonctions d'édile.

Dominique Martin (RN) : 19,19 %

Seul Dominique Martin représentera le Rassemblement national au second tour de ces élections législatives en Haute-Savoie. Ce proche de Marine Le Pen a été député européen de 2014 à 2019. Il avait annoncé avoir quitté la vie politique mais a décidé de revenir pour ces élections.

Ancien militaire, il a été conseiller municipal d'opposition à Cluses entre 1989 et 2019.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité