Pollutions à répétition, odeurs nauséabondes : des habitants déposent plainte contre X pour alerter sur l'état d'une rivière à Annecy

Des associations environnementales et des habitants d’Annecy viennent de déposer une plainte contre X pour alerter sur l’état de la rivière le Thiou, touchée régulièrement par des pollutions. Ils espèrent l’ouverture d’une enquête.

Des matières grasses et odorantes visibles à la surface de l’eau à la sortie de la vieille ville d’Annecy. La rivière le Thiou, qui serpente entre les habitations du quartier de Loverchy, est loin de son image de carte postale. Depuis plusieurs mois, des habitants et des associations environnementales alertent sur l’état du cours d’eau, régulièrement touché par des épisodes de pollution.

Des odeurs nauséabondes

"J’ai une terrasse qui donne sur le Thiou et à de nombreuses reprises, on s’est retrouvé avec des odeurs d’hydrocarbures extrêmement fortes. On sort de chez nous et là, on voit des masses d’hydrocarbures, des nappes d’hydrocarbures qui se déversent devant nous, donc c’est assez impressionnant", décrit Théo Charamond, membre du collectif Stop pollution du Thiou, qui habite une maison accolée à la rivière.

Pour d’autres, l’odeur devient tellement insupportable qu’ils ne peuvent plus aérer leur logement : "Nous avons été obligés, l’an dernier, de fermer nos fenêtres pendant plus d’une semaine car nous avions des odeurs d’hydrocarbures", regrette une habitante du quartier.

A qui la faute ? C'est ce que cherchent à savoir les habitants concernés. "Là, on peut voir que l’Isernon est busé sur à peu près 1 km, et ça traverse la zone de Vovray, une zone industrielle. En amont, l’Isernon est propre et quand il ressort, il est pollué. A quel endroit la pollution se fait, par qui, et comment ? Ça, on ne le sait pas", ajoute la même habitante.

Un danger de santé publique ? 

Aujourd’hui, ils craignent que ces pollutions entraînent un danger de santé publique. "On a, sur cette très belle rivière, beaucoup de promeneurs, des enfants qui profitent de la rivière, qui mettent les pieds dans l’eau, qui jouent avec les cailloux, même si c’est écrit baignade interdite," confie Théo Charamond.

Alors, le 13 mai dernier, les riverains, accompagnés de trois associations environnementales (France nature environnement, Surfeurs d’eau douce et Les amis de la Terre) ont déposé une plainte contre X. Celle-ci liste au moins 16 pollutions accidentelles sur le Thiou au cours des deux dernières années.

"On attend que le parquet se saisisse de cette affaire pour qu’il y ait une coordination unique, pour que l’on puisse concentrer les efforts de police et ouvrir une enquête qui permettra de déterminer qui sont les responsables pour faire évoluer la situation", explique Julie Rambaud, juriste à France nature environnement Haute-Savoie.

Si la plainte est retenue, l’enquête pourrait être pilotée par le tout nouveau pôle régional de l’environnement basé au tribunal d’Annecy depuis l’an dernier.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité