VIDÉO. Soldes : les magasins de sport bradent leurs équipements de ski alpin, boudés par les clients

Les magasins de sport profitent des soldes d'hiver pour brader leurs équipements de ski alpin, boudés à cause de la fermeture des remontées mécaniques. Et les clients répondent à l'appel, même si la tendance est au ski de randonnée.

Le magasin Snow Leader, à Annecy, brade ses équipements de ski alpin, boudés par les clients en raison de la fermeture des remontées mécaniques.
Le magasin Snow Leader, à Annecy, brade ses équipements de ski alpin, boudés par les clients en raison de la fermeture des remontées mécaniques. © France 3 Alpes

Les clients sont au rendez-vous des prix bradés. Depuis le début des soldes d'hiver, mercredi 20 janvier, à Annecy, le magasin de sport de Simon Petiteau ne désemplit pas. Les étiquettes promettent des rabais à -20%, -30% et -40%.

Une occasion à ne pas rater pour les acheteurs, qui semblent tous avoir la même idée en tête... "Le ski de randonnée, c'est quand même un sacré budget. Donc les soldes permettent de diviser les prix et d'en profiter un petit peu plus", explique un client.

Depuis la fermeture des remontées mécaniques - qui ne rouvriront pas non plus pour les vacances d'hiver -, il n'y en a que pour les raquettes et le ski de randonnée. Ce qui n'arrange pas vraiment le gérant de ce magasin annécien, qui préférerait se débarrasser de son stock de ski alpin.

Annecy : les magasins de sport bradent leurs équipements de ski alpin, boudés par les clients

Responsable des boutiques Snow Leader, il joue avec les différentes démarques pour influencer les ventes. "L'objectif, ça va être de vendre du matériel de ski alpin avec un rabais plus intéressant qu'en temps normal parce qu'on a plus de stock vu que les stations sont fermées", note Simon Petiteau.

 

Bon départ

Dans l'entrepôt de l'enseigne haut-savoyarde, les skis alpins représentent un surstock de 30% par rapport à l'année dernière. Mais grâce à la vente en ligne, l'entreprise a pu équilibrer ses comptes avec d'autres équipements de montagne. La saison semble plus rentable que celle de l'année dernière.

Pour Thomas Rouault, responsable des magasins Snowleader, le lancement des soldes confirme cette tendance. "On a un niveau de trafic qui est équivalent, voire en légère progression par rapport au 8 janvier 2020 qui était le premier jour des soldes de l'année dernière, constate-t-il. On a eu beaucoup de commandes entre 8 heures et 9 heures avec des clients qui avaient mis des produits dans le panier et qui vérifiaient le niveau de remise appliqué ce matin. Le décalage des soldes, pour nous, a eu un effet positif."

Comme cette enseigne, les magasins de sport ont jusqu'au 16 février pour écouler un maximum de skis pendant les soldes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport coronavirus/covid-19 santé société