VIDEO. Mondiaux de ski alpin : "Ma médaille a changé ma vie", comment Gauthier de Tessières est passé de remplaçant à vice-champion du monde

durée de la vidéo : 00h03mn24s
En 2013, Gauthier de Tessières remporte la médaille d'argent du super-G en Autriche. On vous raconte comment cet athlète, initialement remplaçant, s’est retrouvé sur le podium. ©France TV

À l'occasion des Championnats du monde de ski alpin de Courchevel-Méribel 2023, les équipes de France 3 Alpes sont parties à la rencontre des skieurs français médaillés lors des précédentes éditions. En 2013, Gauthier de Tessières remporte la médaille d'argent du Super-G en Autriche. On vous raconte comment cet athlète, initialement remplaçant, s’est retrouvé sur le podium.

Son destin s'est joué le 6 février 2013 à Schladming, en Autriche, lors des Championnats du monde de ski alpin. Gauthier de Tessières, initialement remplaçant pour ces Mondiaux, prend la place de Johan Clarey qui se blesse trois jours avant le départ : "Mon coach m’appelle, il me dit voilà Johan est à l’hôpital, il va se faire opérer dans 1h donc tu prends sa place et tu nous retrouves."

L’épreuve à laquelle il participe, c’est le super-G : "Il n’y avait mon nom nulle part et je n’avais pas de combinaison, je suis arrivé dans la chambre, j’étais avec Thomas Mermillod, il m’a prêté sa combinaison que j’ai encore chez moi, avec écrit 'Thomas Mermillod'", plaisante l’ancien champion.

Une combinaison qui lui portera chance, peut-être, car à 31 ans, le skieur de l’Alpe d’Huez obtient le plus grand résultat de sa carrière en devenant vice-champion du monde du super-G, à 20 centièmes de seconde de l'Américain Ted Ligety.

"Ma médaille, ça a tout changé "

Habitué des 9èmes et des 10èmes places pour cette épreuve, cette médaille marque un tournant dans la carrière de l'athlète : "J’aurai pu être 'Gautier l’ancien skieur' et là en fait, je suis le vice-champion du monde donc je suis fier de porter ce titre-là. C’est certain, si je n’avais pas eu cette médaille, je n’aurai pas été si fier de ma carrière, ça a tout changé."

En 2014, il raccroche les skis, mais n’abandonne pas le monde de la compétition et devient consultant pour la chaîne Eurosport : "Un jour, le journaliste Alexandre Pasteur m’a tendu la main en me disant, est-ce que tu veux essayer de commenter une course ? J’ai essayé et j’ai adoré."

Outre le costume de consultant, l’ancien skieur s’est fixé un autre défi. Il est également responsable de la communication chez Greenweez, un site de vente en ligne de produits bio. Sa mission : faire connaître la marque auprès du public grâce à un partenariat avec des sportifs locaux : "On essaye de garder tous les souvenirs des athlètes, je reste très attaché au sport, c’est ce qui me plait. C’est mon ADN, aujourd’hui de retrouver les sports d’hiver, découvrir des nouveaux sports comme le biathlon et surtout vivre au rythme des athlètes, ça me plaît beaucoup."

L’Auvergnat de naissance s’épanouit aujourd’hui sur les bords du lac d’Annecy, un pied dans le sport, l’autre auprès de sa famille : "C’est un schéma qui me plaît beaucoup, j’ai eu de belles années  en tant qu'athlète, j’ai pu pratiquer ma passion. Aujourd’hui, on me donne la parole pour m’exprimer sur mon sport, mon expertise et ça, c’est une vraie chance et j’ai cet équilibre de vie à Annecy avec mon travail donc tout est réuni," conclut l’ancien athlète. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité