Thonon-les-Bains : elles volaient des personnes âgées en se faisant passer pour des aides ménagères

Le 2 décembre, les policiers de Thonon-les-Bains ont interpellé deux femmes qui se faisaient passer pour des aides ménagères et cambriolaient des personnes âgées. C’est le fils d’une des victimes qui les a surprises en flagrant délit de vol.
 
Cette arrestation a permis aux policiers de Haute-Savoie d'élucider cinq autres affaires similaires. (image d'illustration).
Cette arrestation a permis aux policiers de Haute-Savoie d'élucider cinq autres affaires similaires. (image d'illustration). © Vincent Michel/PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP
C’était le cambriolage de trop. Mercredi 2 décembre, deux voleuses en série ont été interpellées par le groupe de sécurité de proximité de Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie.

Les deux femmes avaient pour habitude de se faire passer pour des aides ménagères afin de pénétrer dans le domicile de leurs victimes, des personnes âgées et parfois handicapées. Une fois à l’intérieur, elles en profitaient pour voler bijoux et liquidités.
 
Mais ce jour-là, le fils de la victime a décidé de faire une visite surprise à sa mère et a surpris une femme en train de faire le guet dans le couloir de l’immeuble, tandis que l’autre se remplissait les poches.

Ce dernier a immédiatement appelé la police et est parvenu à retenir les deux femmes, qui ont été interpellées puis placées en détention provisoire à la maison d’arrêt de Bonneville.
 

D’une pierre, six coups

Avec cette arrestation, les services de police sont parvenus à élucider cinq autres affaires de vol qui comprenaient le même mode opératoire, dont une à Annecy et l'autre à Annemasse.

Pour ces vols avec ruse, les deux femmes d’origine étrangère ont été jugées en comparution immédiate par le tribunal de Thonon-les-Bains le 7 décembre. L’une a été condamnée à 18 mois de prison ferme, l’autre à 12 mois dont 6 avec sursis. Les deux écopent également de 10 ans d’interdiction du territoire.
 

Ne pas ouvrir aux inconnus

En Haute-Savoie, les forces de l’ordre sont régulièrement confrontées à ce type de délits. Pour s’introduire chez des personnes âgées, les cambrioleurs n’hésitent pas à se faire passer pour des agents de mairie, des infirmières ou des femmes de ménage. "Il faut vraiment prévenir les personnes âgées et leur dire de ne surtout pas ouvrir leur porte à n’importe qui, insiste Carine Baraton, commissaire de police dans la Circonscription de Sécurité Publique du Léman. Quand les mairies ou les associations d’aide au maintien à domicile envoient quelqu’un, ils préviennent toujours avant".

En cas de doute, la commissaire conseille de ne pas ouvrir la porte et d’appeler le 17 ou un proche.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité