Au Grand-Bornand, le site de la Coupe du monde de biathlon répond au cahier des charges

Comme le stipule la procédure établie par l'IBU, la Fédération Internationale de Biathlon, le Comité d'organisation de la Coupe du monde de biathlon Annecy - Le Grand-Bornand s'est réuni à huis-clos, ce lundi 2 décembre. Le Comité a ensuite annoncé officiellement que la Coupe aura bien lieu.

La sculpture symbolisant une biathlète
La sculpture symbolisant une biathlète © France 3 Alpes
Lors de cette réunion à huis-clos, l'essentiel des échanges a porté sur l'enneigement du site de compétition pour la semaine du 10 au 15 décembre. Un point essentiel qui suscite la confiance des organisateurs grâce à un très bon enneigement naturel, à l'apport d'une quantité suffisante de neige de culture et à des prévisions météo favorables pour les prochains jours. 

Pour Michel Vion, Président de la Fédération Française de Ski, "le Comité d’organisation est fin prêt, l'ensemble des commissions est en place et rôdé. La neige est là... avec, en plus, les bons résultats de l'Equipe de France de Biathlon ce week-end en Autriche, nous avons tout pour faire de cette 1ère française un beau succès sportif et populaire!"

Yannick Aujouannet, directeur du Comité d'organisation, estime que "c'est l'aboutissement de plusieurs années de travail, depuis 2006 et le dossier présenté, à l'époque, à la Fédération Française de Ski. Dès maintenant, l'organisation va monter en puissance avec la finalisation du stade et la transformation de l'Espace Grand-Bo en centre de compétition."


Une sculpture dévoilée


Suite à cette étape importante, une sculpture officialisant l'organisation de l'événement a été dévoilée aux abords du stade Sylvie Becaert, par l'ambassadrice et ancienne biathlète elle-même. Une surprise qui lui avait été réservée par le Comité d'organisation. "Cette sculpture, c'est un symbole très fort pour le biathlon", a avoué Sylvie Becaert. Ce monument hautement symbolique est né de l'imagination de l'artiste haut-savoyard Jean-Paul Bevillard, des Ollières. Il représente une biathlète, qui pourrait bien être la silhouette de Sylvie Becaert, pointant sa carabine vers le stade et la chaîne des Aravis.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport