Cet article date de plus de 8 ans

Au moins 600 personnes pour défendre la reconstruction du Super U de Passy en Haute-Savoie

Le Super U de Passy, détruit en mai 2012, doit être reconstruit mais il est sous le coup de deux requêtes déposées devant le tribunal administratif. Entre 600 et 800 personnes ont manifesté pour le "défendre". 
Manifestation à Passy pour le Super U
Manifestation à Passy pour le Super U © France 3 Alpes
Ce mercredi 21 novembre en fin de matinée, un impressionnant cortège s'est déployé devant l'ancien Super U. Un supermarché visiblement "vital" pour les habitants du Pays du Mont-Blanc très mobilisés. Le défilé s'est déroulé sur 500 m, jusqu'à un rond-point avant de revenir sur ses pas. 

A l'appel de la municipalité, les manifestants entendaient ainsi s'opposer aux riverains qui refusent la reconstruction sur ce site.

Deux requêtes déposées devant le tribunal administratif


Deux requêtes ont été déposées au tribunal administratif contre cette reconstruction. Cinq riverains de l'établissement mènent la fronde. En premier lieu, ils évoquent la sécurité car l'établissement se trouvait, et se trouvera, au coeur d'une zone d'habitation et l'incendie passé demeure pour eux l'exemple de ce qui peut toujours arriver.

L'autre argument concerne la non consultation de la Commission Départementale d'Équipement Commercial pour cette reconstruction car, au passage, le supermarché devrait prendre quelques mètres carrés.

Une des requêtes "en référé suspension" est mise à l’audience ce 26 novembre. L'autre requête en annulation attaque l'arrêté de permis de construire qui a été délivré le 27 août dernier par la commune.

Incendie du Super U de Passy en mai 2012
Incendie du Super U de Passy en mai 2012 © France 3 Alpes


A l'origine, un incendie


C'était dans la nuit du 27 au 28 mai 2012, un incendie détruisait complètement le supermarché Super U de Passy, en Haute-Savoie, mettant ses 120 employés au chômage technique. Quelque 5.000 m2 de surface commerciale étaient partis en fumée, comprenant le supermarché, la galerie commerçante attenante et une succursale bancaire. La thèse criminelle a longtemps été suivie par les enquêteurs avant que des experts concluent à un accident dû à la foudre.


Depuis, la municipalité s'est employée à la reconstruction et la reprise de l’activité commerciale, "tant attendues par la population de Passy", selon le maire, "le secteur de Marlioz est un carrefour stratégique pour tous les habitants de la 11ème commune de Haute-Savoie en population permanente (12.000 habitants), mais aussi pour les habitants des communes voisines du pays du Mont-Blanc qui avaient leurs habitudes sur place avant l’incendie".

Passy et les commerces

Une autre opposition à une entreprise commerciale a marqué Passy ces dernières années. Il y a tout juste deux ans, le Conseil d’Etat a rejeté la requête de la Fédération des commerçants 74 contre le développement de Quechua qui avait un projet de "conception produit" et de "direction commerciale" internationale au Pays du Mont-Blanc.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire