• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Cambriolages à Annemasse: des roumains arrêtés, avec des chaussettes, pour association de malfaiteurs

Les individus ont été interpellés à Annemasse, ville touchée par les malfaiteurs attirés par Genève. / © MaxPPP - Google
Les individus ont été interpellés à Annemasse, ville touchée par les malfaiteurs attirés par Genève. / © MaxPPP - Google

Trois hommes de nationalité roumaine ont été placés en garde à vue pour association de malfaiteurs suite à un contrôle routier inopiné. Dans la voiture, entre autres lampes torches et pied de biche, la présence de chaussettes (utiles pour éviter les empreintes) a confondu les présumés cambrioleurs.

Par Mickael Guiho

Une équipe de présumés cambrioleurs a été arrêtée pour "association de malfaiteurs" par la police d'Annemasse (Haute-Savoie), dimanche 22 juin. Âgés de 17, 19 et 34 ans, les trois hommes de nationalité roumaine ont été interpellés avec un équipement de cambrioleur "professionnel", à l'occasion d'un contrôle routier "inopiné". Certains diront un contrôle "au faciès". La police préfère parler de son "flair".

A l'intérieur du Berlingo : un arracheur de serrures, un pied de biche, des clefs à pipe, des lampes torches, des gants et des chaussettes (oui, encore une histoire de chaussettes). Des chaussettes ? "C'est caractéristique", assure la police d'Annemasse, expliquant que les bas courts sont utilisés par les cambrioleurs pour ne pas laisser d'empreintes, "surtout quand il fait très très froid comme en ce moment..."

Dans pareil cas de quasi-flagrant délit, "on met en garde à vue pour éviter qu'ils n'aillent casser une maison", explique la police. "On les met hors d'état de nuire dans le secteur, sans attendre la tentative de cambriolage."

Annemasse : plus de 600 cambriolages par mois ?


Selon le commissariat d'Annemasse, l'agglomération de Haute-Savoie est "percutée par le cambriolage et les bandes internationales attirées par Genève et ses richesses". Entre 600 et 900 cambriolages seraient perpétrés chaque mois, contre 350 à Grenoble.

"Rien qu'en ce moment, on a 4 ou 5 équipes [de cambrioleurs] qui tournent", témoigne la police, qui note qu'elle a arrêté 51 équipes de cambrioleurs depuis janvier 2012. Mais "on en a sans doute manqué la moitié".

Sur le même sujet

Au lendemain de l'explosion

Les + Lus