Haute-Savoie. Le goûter des anciens au coeur d'un conflit entre le maire de Saint-Gervais et la direction d'un EHPAD

Image d'illustration / © Lionel VADAM/ Maxppp
Image d'illustration / © Lionel VADAM/ Maxppp

Le goûter des anciens de Saint-Gervais, prévu ce samedi 12 octobre 2019, se retrouve au coeur d'un conflit qui oppose le maire à la direction d'un EHPAD. Fidèle à son habitude, Jean-Marc Peillex communique sur les réseaux sociaux, la direction de l'EHPAD veut porter plainte.

Par AH


Bernard Bensaid, Président de l’association Monestier, gestionnaire des EHPAD Le Val Montjoie et EHPA Les Myriams de Saint-Gervais a annoncé, ce mardi 8 octobre 2019, qu’une plainte allait être déposée contre le maire de Saint-Gervais. Jean-Marc Peillex est accusé de diffuser des informations mensongères sur les réseaux sociaux pour déstabiliser la direction.
 

Le goûter des anciens au coeur de la polémique


C'est devenu une tradition, deux fois par an, la mairie de Saint-Gervais organise un goûter des aînés. Elle offre aux anciens de la commune et aux résidents des Ehpad un après-midi récréatrif.

Le prochain est prévu ce samedi 12 octobre. 

Mais le 5 octobre, le maire de Saint-Gervais publie un message sur les réseaux sociaux. Il se désole :


"Samedi prochain 12 octobre la commune invite tous nos aînés, comme elle le fait depuis plus de 15 ans, à un après-midi musical et amical. Il semblerait malheureusement que les résidents de l’Ehpad des Myriams en soient cette fois privés, la direction ayant donné des consignes pour qu’ils n’y soient pas emmenés. C'est révoltant mais que dire et que faire face à un tel mépris de nos aînés qui malheureusement sont dépendants de la direction de cet Ehpad privé."

C'est la première fois que l'Ehpad renonce à conduire ses résidents au traditionnel goûter selon Jean-Marc Peillex qui analyse ce refus comme étant lié à un conflit qui l'oppose à la direction de l'Ehpad, "un boycott" selon lui. Et il justifie son alerte sur Twitter et Facebook : "les réseaux sociaux sont faits pour mobiliser les gens".
 

Pompier, pyromane


Pour le président de l’association qui gère l’Ehpad, ce message publié sur les réseaux sociaux et ceux qui ont suivi ne sont qu’une manifestation de plus du travail de "déstabilisation à l’encontre de la gouvernance" entrepris "depuis deux ans" par Jean-Marc Peillex.

Dans un communiqué publié ce mardi, Bernard Bensaid accuse le maire de Saint-Gervais de régulièrement provoquer puis éteindre les incendies : "Pompier pyromane, Jean-Marc Peillex est coutumier de ces méthodes."

Il dénonce "ces manipulations déstabilisantes, et déposera plainte auprès du Procureur de la République".
 

Le Bernard Tapie des maisons de retraites

Jean-Marc Peillex de son côté ne cache pas son antipathie à l'égard de Bernard Bensaid, un "Bernard Tapie des maisons de retraites" qui serait dans une logique de "gestion déshumanisée".

Il rappelle que la gestion de l'Ehpad a été confiée pendant un an à un administrateur provisoire car de nombreux dysfonctionnements avaient été constatés par l'ARS.
 
 

Un manque de personnel


De son côté, la direction du groupe Docte Gestio, qui contrôle l’association Monestier, reconnaît les dysfonctionnements passés. Mais elle souhaite aujourd'hui travailler sereinement et sur de nouvelles bases.

"On a mis en place des actions pour redresser la situation. On a l'intention de repartir sur des bases solides" plaide Patrick Chrétien, chargé de communication du groupe qui reconnaît malgré tout des difficultés de recrutement et un manque de personnel "comme dans tous les Ehpad".

Quoiqu'il en soit, pour le goûter de samedi, une solution a été trouvée. Une vingtaine de résidents de l'Ehpad participeront à l'après-midi récréatif proposé par la mairie.

 

Sur le même sujet

opération anti-travail clandestin

Les + Lus